Photo illustration

Edouard Koo est dans la tourmente depuis le depuis du confinement. Ce commerçant livre des denrées alimentaires et autres produits aux boutiques pour gagner sa vie. Néanmoins, il n’a toujours pas reçu de Work Access Permit après avoir soumis son application le 22 mars. « Mo pou perdi klian », déplore-t-il.

« J’ai soumis mon application trois fois. Tous les jours, j’ai des clients mécontents qui m’appellent parce qu’ils ne reçoivent pas leurs marchandises. Si je fais des livraisons sans le permis, c’est un risque que je prends », explique Edouard Koo, qui compte 40 ans de carrière dans ce domaine.

De fait, cet habitant de Baie-du-Tombeau soutient qu’il a énormément de difficulté à écouler son stock.

Selon la cellule de communication de la police, le Work Access Permit prend en principe moins d’une semaine avant d’être délivrée. Toutefois, c’est le Prime Minister Office (PMO) qui valide les demandes.

Pour rappel, une permission doit être obtenue des autorités à travers un formulaire (le Work Access Permit) afin de circuler durant le confinement.

A cet effet, tout contrevenant faisant fi des consignes de la police et pris sans autorisation lors du confinement, risque une amende de Rs 500 et une peine d’emprisonnement ne dépassant pas six mois.