Inconvénient esthétique, la lipodystrophie, mieux connue sous le nom de cellulite, capitons ou effet « peau d’orange » – et qui se loge sur les cuisses, les fesses, le ventre ou encore les bras – touche 80 % à 90 % des femmes, de tous âges et corpulences confondues. Si elle apparaît généralement à l’occasion de la puberté ou à la ménopause, influencée par la poussée d’hormones oestrogéniques, sous l’effet desquelles les cellules graisseuses (adipocytes) situées dans le tissu sous-cutané stockent la graisse et prennent du volume, l’apparition de la cellulite, favorisée aussi par les grossesses, est  accentuée durant l’hiver. Ce, en raison de notre alimentation, beaucoup plus grasse afin de mieux nous réchauffer et d’un manque d’exercices physiques, les capitons s’installent. Si aucune méthode ne permet d’empêcher sa formation, il est tout de même possible d’agir pour réduire l’apparence de la cellulite, complexe gênant pour de nombreuses femmes, et d’enrayer cette machine infernale.
Tenant compte que l’apparition de la cellulite est favorisée en hiver, il est important de comprendre que les graisses corporelles sont formées à partir de notre alimentation, explique la nutritionniste Lavanya Sunassy-Pather. L’excédent de carbohydrates est converti en graisses et stocké sous forme de cellules adipeuses sous la peau. « L’une des fonctions principales des adipocytes est de permettre une adaptation thermique à notre organisme, en particulier lors de changements de saisons. Afin de se protéger du froid, les secrétions élevées d’hormones mélatonine et ghréline causent une augmentation d’appétit. Nous mangeons par conséquent bien plus en termes de quantités et de fréquences », dit-elle. Par conséquent, les quelques raisons qui augmentent l’accumulation de graisses sont :
Les changements alimentaires – on a tendance, en hiver, à consommer des aliments plus caloriques, plus sucrés et plus riches afin d’avoir plus d’énergie et de pouvoir se protéger du froid. Notre corps s’adapte aussi aux changements climatiques, ce qui entraîne une formation de graisses corporelles pour plus de protection thermique.
Moins de fruits et de légumes – les fruits et les légumes étant sources d’eau et ayant des propriétés rafraichissantes, ils sont très souvent mis de côté pendant la saison hivernale. On mange donc moins de crudités, moins de fruits frais et on se concentre plus sur les repas chauds et les viandes.
Les « Comfort foods » – en raison du froid, on sort bien moins et on a tendance à rester au chaud devant la télé ou à passer plus de temps au lit. Cela provoque une hausse des grignotages dont le chocolat, les biscuits ou cookies, les chips ou même la consommation de boissons chaudes telles que le café, le chocolat chaud. Ces produits, connus comme des « comfort fonds », contribuent très souvent à des « calories vides ».
Une réduction d’activités physiques – les jours se raccourcissent, il fait sombre plus tôt et on reste donc à la maison. La réduction de sports et d’activités physiques résultent en une prise de poids car les calories ingérées ne sont pas dépensées.
Dès lors, il faut se dire que pour éliminer la cellulite et les petits capitons il ne suffit pas seulement d’une crème amincissante et d’un bon massage. Pour des résultats satisfaisants, Lavanya Sunassy-Pather conseille :
– d’adapter votre alimentation. Privilégiez ainsi : pain complet, riz brun, avoine, blé complet, lentilles, graines de soja, le poisson, lait écrémé, yaourt allégé, les viandes rouges, ainsi qu’une variété de légumes en forme de potage, soupe, cuite à la vapeur, sautée et les fruits de saisons, les noix, l’huile de colza, l’huile d’olive, huile de pépin de raisin. Evitez cependant les sucres raffinés, les céréales raffinées, les biscuits à base de crèmes, les biscuits sucrés et salés, les pâtisseries, les chips en sachets, les mauvaises graisses et le sel afin d’éviter le stockage de graisses et la rétention d’eau, qui sont des facteurs aggravants de la cellulite, l’alcool qui congestionne les tissus le fromage, desserts lactés et sucrés, les légumes en conserve, fruits en sirop, beignets de légumes, légumes en friture. de mêmes que les confiseries, le chocolat, les boissons gazeuses, jus en brique. Incluez au contraire, des boissons chaudes dont les infusions de citronnelle, menthe, gingembre, thé et faites le plein d’antioxydants.
– de pratiquer une activité physique régulière. Un sport plutôt « cardio » comme le vélo ou la course à pieds sont particulièrement adaptés en prévention de la cellulite. Ceux-ci sont les garants d’une bonne circulation sanguine, et aident à l’élimination des toxines et des graisses.
– de voir large! Faites attention aux pantalons trop serrés qui gênent la circulation sanguine…
– d’éviter la chaleur : les longues expositions au soleil, séances de hammam ou bains chauds sont déconseillés car la chaleur a un effet vaso-dilatateur (c’est à dire qu’elle dilate les veine) ce qui peut aggraver les problèmes circulatoires.
– de déculpabiliser. La cellulite est un phénomène naturel contre lequel il n’existe aujourd’hui aucune solution durable. Exit donc les méthodes charlatanesques et les régimes extrêmes qui vous promettent des résultats magiques en jouant avec vos complexes. Aimez-vous mieux que vous pouvez).
– d’éviter le stress. On pense qu’il favorise la congestion.
– de boire deux à trois litres d’eau par jour. Plus on boit d’eau, plus on en élimine et mieux les tissus sont drainés. Ayez-en donc toujours un verre à portée de la main.
– de se masser.  Avec les mains ou un gant de crin, massez les régions atteintes afin de stimuler la circulation.