photo illustration

Les Mauriciens sont avisés de prendre toutes les précautions nécessaires car le nombre de cas de gastro-entérite est en hausse. Au 17 février, 961 cas de cette infection du système digestif ont été enregistrés dans les cinq hôpitaux régionaux du pays, contre 922 pour la semaine précédente. En ce qui concerne la grippe saisonnière, le nombre de cas s’élève à 5 088, contre 4 619 pour la semaine précédente.

Selon le Dr Fazil Khodabaccus, Senior Community Physician au ministère de la Santé et de la Qualité de vie, les récentes grosses averses peuvent être à l’origine de ces hausses. « Il y a deux raisons principales qui provoquent la gastro- entérite en ce moment : l’eau et la nourriture. De plus, ce sont principalement les adultes qui sont atteints de la gastro-entérite. À la suite des grosses averses, il est conseillé de bouillir l’eau avant la consommation. Il est recommandé de consommer des repas fraîchement préparés et de faire bien attention quand vous mangez des “fastfoods”. Il est aussi conseillé d’éviter la mayonnaise de même que de consommer des fruits tombés par terre », soutient-il. Quant aux infections respiratoires aiguës, en sus de la grippe, le nombre de cas est continuellement en hausse.

Au 17 février, le nombre de cas de grippe enregistrés dans les cinq hôpitaux régionaux de l’île ainsi que les centres de santé publics s’élevait à 5 088, contre 4 619 la semaine précédente et 5 010 pour la même période de l’année dernière. Selon le Dr Fazil Khodabaccus, les virus AH1N1, AH3N2 et B continuent de se propager dans l’atmosphère. « La précaution est de mise. Le climat est favorable à la propagation des virus. Les virus A sont les plus communs en ce moment.

Dès les premiers symptômes, il est conseillé de se rendre chez un médecin pour recevoir les premiers soins », dit-il. Et de préciser que les vaccins contre la grippe saisonnière ne sont pas disponibles à Maurice pour le moment. « Une campagne de vaccination démarrera fin mars ou début avril, dès que nous recevrons les injections qui sont en préparation pour le moment », précise notre interlocuteur. En ce qui concerne la rougeole, le Dr Fazil Khodabaccus précise que le nombre de cas confirmés à ce jour s’élève à 1 414. Toutefois, de moins en moins de cas sont enregistrés chaque semaine. « Pas moins de 60% des personnes atteintes de rougeole sont des personnes âgées de 15 à 45 ans. La situation est toujours inquiétante », dit-il.

Enfin, le Dr Khodabaccus avise le public d’évacuer toute l’eau accumulée afin d’éviter la prolifération des moustiques. « Actuellement, plus de 7 000 cas de dengue sont enregistrés à La Réunion. Donc, il est important d’être vigilant et de prendre les mesures préventives à Maurice afin que l’épidémie n’atteigne pas le pays », précise le médecin.