Le Community Health Centre (CHC) de Trou-aux-Biches, opérationnel depuis le 10 janvier 2012, a été inauguré officiellement hier après-midi par le Premier ministre Navin Ramgoolam et Herbert Couacaud, Chief Executive Officer de New Mauritius Hotel (NMH). Situé en face du poste de police de la localité, à côté de la plage publique, le bâtiment est très accessible et sa construction a été financée par Beachcomber sur un terrain de 585 m2.
« Malgré la crise économique mondiale, la santé, l’éducation et le transport gratuit restent des priorités de mon gouvernement », a affirmé Navin Ramgoolam. Son objectif, dit-il, est de « créer la richesse pour tous » et de « s’assurer qu’il y ait un développement social et une justice sociales ». Le PM affirme que l’hôpital spécialisé pour les femmes est toujours d’actualité et qu’il a demandé à des experts de travailler sur ce projet.
Commentant les projets en cours, notamment le développement du réseau routier et des infrastructures dans le secteur de la santé, le PM a déclaré que « cela requiert de gros investissements et la croissance économique ». Il rappelle que le budget du ministère la Santé est de Rs 7,9 milliards, soit 8,5 % du budget national. « Ena projet nou le al vite mais nou pas capave nous bizin faire tender ek banne lanaliz. Li prend letan ». À ceux qui critiquent les choix du gouvernement pour des cotations plus élevées, le PM a répliqué que « bon marché coûte cher ». « Pas nécessairement se ki coûte bon marché ki pli bon. Kan mo ti faire l’alliance avec MMM, après cassure zot poz moi question dans Parlement lors l’aménagement mo bureau. Mo ti bizin faire vite. Mandela ti pou vine guette moi dans ène semaine. Mo pa capave faire li asize lors ène chaise plastic ». Inaugurant le dispensaire, Navin Ramgoolam a déclaré : « Sa centre de santé là li pou zot, li pas pou moi, li pas pou Bundhoo, li pas pou Faugoo » (ndlr : respectivement ministre de la Santé et député de la circonscription).
Le dispensaire couvrira une région de 3 000 habitants de Trou-aux-Biches à Mon-Choisy et aux terminus de Triolet et accueillera 7 000 patients annuellement. L’architecture est signée Visham Purbhoo, directeur du cabinet Hybrid and Design and Architecture. Il se veut écologique, l’énergie solaire étant utilisée pour la fourniture d’eau chaude. Le centre de santé comprend deux cabinets de consultation, une salle de traitement, une pharmacie, une unité de Maternal and Child Health, une pour les maladies non transmissibles, un service d’éducation sanitaire et de councelling, un local technique, des archives, un accès direct aux urgences, un store, des services de planning familial, de collecte de sang pour les analyses de laboratoire, la vaccination, une salle d’attente dotée d’une télévision à écran plat, deux toilettes pour le personnel et deux autres pour les patients et une pour les handicapés. Le ministère de la Santé a acheté les équipements et les meubles au coût de Rs 234 762. L’aire de stationnement peut accueillir 15 voitures. Les infrastructures du CHC sont adaptées aux besoins des personnes handicapées. Un médecin sera présent au CHC deux fois par semaine. Le Premier ministre concède néanmoins que ce n’est pas suffisant et affirme qu’un médecin devrait être au dispensaire sept jours sur sept.
Le dispensaire accueille 25 patients chaque jour le matin et 25 autres l’après-midi. Le nombre de patients souffrant de maladies non transmissibles est actuellement de 82. Selon les estimations du ministère de la Santé, 7 000 patients viendront au dispensaire chaque année. Le personnel affecté au centre de santé est composé de deux infirmiers/infirmières de lundi à samedi. Les heures d’ouverture sont de 8 h à 16 h et les samedis de 8 h à midi. Les consultations avec le médecin ont lieu les mardis et les vendredis de midi à 16 h.
Le groupe New Mauritius Hotel avait annoncé la mise en oeuvre d’un programme de développement social de Rs 100 M pour la région avec un complexe intégré comprenant un poste de police, un bureau de poste et des boutiques pouvant accueillir les artisans de la localité.