Le président de la Fédération des syndicats du secteur public, Rashid Imrith, s’est rendu mercredi au Bâtiment du Trésor pour une rencontre avec le chef de la fonction publique et secrétaire au cabinet, Nayen Koomar Ballah, en vue de réclamer le paiement de trois “increments” à tous les fonctionnaires à compter du 1er janvier 2018.

Cette demande renvoie à un réajustement des salaires de quelque 83 000 fonctionnaires suivant la mise en application du salaire minimum en 2018 ainsi que la signature d’un “collective agreement” sur la hausse salariale de Rs 1 000, qui sera accordée aux fonctionnaires en janvier prochain. « Nou pe dir ki 83 mil travayer gouvernman, paraetatik, minispalite ek “district council” pa kapav pey lefre linkonpetans bann institision gouvernman ki pa pe inplemant “Minimum Wage” dan sekter piblik », a laissé entendre le syndicaliste à sa sortie du Prime Minister’s Office.

Une prochaine rencontre aura lieu en octobre prochain pour faire le point sur les trois demandes formulées par le président de la Fédération des syndicats du secteur public.