Un comité présidé le Premier ministre, une campagne sur un mois pour la prévention à la sécurité routière. C’est bien tout ça. Ces initiatives peuvent, peut-être, ramener à des proportions acceptables le nombre de morts sur nos routes. Mais il semblerait que les conditions les plus basiques pour la circulation de tous les usagers ne soit pas une priorité.
Un automobiliste nous a fait parvenir une photo assez éloquente d’un laisser-aller et d’un manque d’entretien des autorités publiques susceptibles de causer des accidents. L’expéditeur est un habitué de la rue Célicourt Antelme à Forest-Side puisqu’il y dépose chaque matin son enfant au Lycée sis à cette rue-là.
Comme il doit  mettre le cap sur Port-Louis, il emprunte le tronçon de Boulevard Victoria qui passe devant le Forum, la NTA et le siège récréatif de la SBM pour rallier l’autoroute à hauteur  du rond-point de la Vigie.
Or, depuis quelques semaines, marquées par ailleurs par un temps brumeux et froid propre à cette région, cet automobiliste, comme d’autres, éprouve des difficultés pour déboucher sur le Boulevard Victoria. Tourner est impossible. Pour la bonne et simple raison que l’herbe sur le bas côté à leur droite est devenue une haie depuis bien longtemps qui les empêche de voir les véhicules venant du rond-point de la Vigie.
On ne sait pas si c’est la municipalité de Curepipe ou le ministère des Infrastructures Publiques qui a la responsabilité du Boulevard Victoria, mais un peu d’entretien ne serait pas de trop parce qu’un accident est vite arrivé et les victimes pourraient bien entrer un test case contre les autorités.
Grandes annonces et petites reculades
Mais il n’y a pas que le Boulevard Victoria, c’est partout pareil, sur la route Terre Rouge/Verdun et autres lieux où les herbes folles constituent un vrai danger pour les usagers de la route. C’est à ce titre que la réponse du ministre Nando Bodha à une question de Soodesh Rughoobur inscrite mardi prochain à l’Assemblée Nationale est très attendue.
Il lui demande “whether, in regard to the trunk roads from Plaisance to Grand Bay and from Terre Rouge to Verdun, respectively, he will, for the benefit of the House, obtain from the Road Development Authority, information as to if (a) regular cleaning and maintenance thereof are being carried out and (b) measures are being taken to repair the defective lighting system thereof in collaboration with the local authorities?”
Les automobilistes ont hâte d’entendre le ministre Bodha parce que cela commence à bien faire au niveau des Infrastructures Publiques avec leurs grandes annonces et leurs petites reculades sur les plaques minéralogiques, les vignettes contract et bientôt le contrôle technique ramené de 7 ans à 5 ans juste pour engraisser les centres de fitness privés choisis par l’ancien régime qui demandent plus de voitures à vérifier pour augmenter leurs revenus.
Cela nous fait penser au gilet  réfléchissant pour les motocyclistes de l’ancien conseiller en matière de sécurité routière de Navin Ramgoolam. C’était tellement mal engagé avec l’imposition du port du gilet même le jour que le gouvernement avait dû battre en retraite après une manifestation des principaux concernés avec pour conséquence qu’aujourd’hui, même la nuit, certains se déplacent à moto sans gilet.
Ce sont des décisions simples, bien orientées et suffisamment expliquées qui aideront à réduire les morts et les accidents sur nos routes, pas les discours grandiloquents ou des comités de prestige!