Selon Statistics Mauritius, le CPI s’établissait à 137,1 points à la fin du mois dernier contre 136,6 points et 135,7 points à fin février et fin janvier respectivement. Le relèvement des prix de l’essence (+0,3 point) et du diesel (+0,1 point) est à la base de la progression de 0,5 point de l’indice. Le CPI a été affecté par les changements dans les prix des légumes (-0,1 point), des fruits (-0,1 point), du riz (+0,1 point), des mets préparés (+0,1 point) et d’autres produits/services (+0,1 point). Comparativement à février 2013, mois marqué par une augmentation de 0,9 point de l’indice, on note un repli concernant les prix des légumes.
Pour ce qui est de l’évolution des sous-indices par catégorie de produits et services, on observe une hausse de 2 % sous l’item “Transport” expliquée par la révision des prix des carburants. Le sous-indice pour la Restaurants/hôtels est passé de 157,2 points à 159,3 points (+1,3 %) dans le sillage de la majoration des prix des mets préparés. La situation concernant la catégorie des produits alimentaires/boissons non alcoolisées a changé, le sous-indice reculant de 0,1 % après avoir subi une augmentation de 1,1 % en février dernier.
Les données de Statistics Mauritius font voir que la headline inflation (moyenne du CPI sur les douze derniers mois comparée à celle des douze mois précédents) s’élevait à 3,6 % à fin mars 2013, soit le même taux qu’en février 2013. Pour les douze mois se terminant en mars 2012, la headline inflation se chiffrait à 5,9 %.
S’agissant de la year-on-year inflation (différence entre le CPI pour un mois donné et celui du mois correspondant de l’année précédente), l’estimation basée sur le relevé publié hier par Statistics Mauritius montre que le taux se situait à 3,63 % à fin mars 2013 contre 3,56 % à fin février 2013. La year-on-year inflation est un indicateur utilisé régulièrement par la Banque de Maurice dans son évaluation des tendances inflationnistes.
Par ailleurs, la banque centrale a rendu publique hier des données récentes sur l’évolution du Mauritius Exchange Rate Index (MERI), une mesure des mouvements de la roupie mauricienne vis-à-vis des devises des principaux partenaires commerciaux du pays ainsi que des monnaies en lesquelles les revenus touristiques sont libellés.
L’indice basé sur la répartition des devises dans nos échanges commerciaux, le MERI-1, est passé de 94,432 points en février 2013 à 94,612 points en mars 2013, indiquant une dépréciation de la roupie mauricienne. Cela a été le cas pour le MERI-2, qui tient aussi en compte les revenus touristiques. Cet indice a progressé légèrement, se fixant à 94,271 points en mars contre 94,183 points en février.
On constate à la lumière de l’évolution du MERI un renversement de tendance. L’indicateur avait pris une courbe descendante de novembre 2012 à février 2013, signe d’une appréciation de la roupie. Mais le mois dernier, notre monnaie a donné des signes de fléchissement.