Yushdev Bahadoor, un ancien inspecteur des écoles, a été condamné à 12 ans de prison. Cette sentence, rendue dans la matinée aujourd’hui, fait suite au jugement qu’on rendu hier les magistrats Ratna Seetohul-Toolsee, dans lesquels ils étaient arrivés à la conclusion que l’ancien inspecteur est coupable des accusations que le ministère public a logées contre lui. Il aurait sodomisé un écolier, selon la poursuite. L’ancien inspecteur a donné avis d’appel.
Traduit devant la Cour intermédiaire, l’accusé avait plaidé non coupable. Selon l’acte d’accusation, il répondait de trois charges : 1) « causing a child to be sexually abused » ; 2) et 3) (deux accusations similaires) « taking indecent photographs of children ». Il était défendu par Me Jacques Panglose alors que la poursuite était soutenue par Me Mohana Naidoo.
Les faits reprochés auraient été commis en 2005, alors que la présumée victime était âgée de 12 ans. Il s’agit d’un garçon qui venait d’échouer aux examens du CPE. Il a indiqué lors du procès, qui s’est déroulé à huis clos, qu’il prenait des leçons particulières chez l’accusé qui dispensait alors des cours gratuitement. L’adolescent a formellement identifié des photos que l’ancien inspecteur aurait prises, alors qu’il était dans des postures indécentes avec lui et avec d’autres jeunes de son âge.
Il est à faire ressortir qu’à un certain moment, la défense a voulu plaider que l’accusé serait un malade mental. Les Dr Taroonsing Ramkoosalsing, consultant en psychiatrie, et Pravin Bucktowar, psychiatre, ont tous deux soumis un rapport sur l’état mental de l’inculpé. Mais la Cour n’était pas convaincue que Yushdev Bahadoor n’agissait pas en pleine connaissance de cause au moment des faits allégués.