Avoir trois députés dans l’opposition n’est pas pour rassurer la région de Barkly. Les habitants, plus précisément ceux qui avaient rencontré les candidats de tous bords politiques qui briguaient les législatives lors d’un exercice interactif en octobre dernier, disent avoir des craintes sur l’avenir de Barkly post-élections.

Malgré les engagements pris par tous les partis politiques, auprès des habitants, pour garantir le développement de la région, ces derniers pensent que Barkly risque d’être laissée pour compte. Pour cause, faisant partie de la circonscription No 20, Beau-Bassin/Petite-Rivière, Barkly a pour députés, Rajesh Bhagwan, Franco Quirin et Karen Foo Kune du Mouvement Militant Mauricien (MMM).

En mode réflexion pour savoir comment interpeller le gouvernement, des citoyens de Barkly rappellent “que Pravind Jugnauth est le Premier ministre de tous les Mauriciens sans distinction et de ce fait aucune circonscription ne doit être pénalisée sous prétexte que ses députés ne sont pas de la majorité gouvernementale.” Et de se dire qu’ils sont “conscients que des députés de l’opposition ne seront pas en mesure de faire bouger les choses !” 

De son côté Hedley Coosnapa, un des porte-parole des habitants auprès du comité regroupant différents acteurs  dans le cadre du passage du métro express à Barkly, explique que la question d’emploi dans le projet demeure une des préoccupations des chômeurs de la région. “Une liste de noms de demandeurs d’emploi avait été soumise. Notre requête demeure d’actualité puisque lorsque le métro fonctionnera, Metro Express Ltd aura à recruter des ressources dans le secteur de la sécurité par exemple. On s’attend que les promesses faites en ce sens soient maintenues”, précise Hedley Coosnapa.