Un ancien étudiant en médecine au SSR Medical College, affilié à l’Université de Maurice (UoM), a constaté avec « horreur » qu’après six ans d’études qu’il n’obtiendra point de diplôme de cette institution. La raison officielle avancée par l’UoM, autorité suprême en cette matière : l’épuisement de tous « ses resit modules » en première et deuxième année. Une décision que le principal concerné et toute sa famille trouve « injuste » et de surcroît, « inhumain. » Ils ont, de ce fait, servi une mise en demeure aux deux établissements d’Enseignement Supérieur.
La vie de ce Beau-bassinois aujourd’hui âgé de 25 ans a basculé dans le néant en début d’année lorsqu’il a été officiellement informé, pour la deuxième fois, par le SSR Medical College par le truchement d’une lettre du Sénat de l’UoM, du 27 septembre 2012, après que des «lenghty discussions decided that the student will not be allowed an extra attempt to be re-examined in the failed module (Ndlr General Medecine) given that he has already exhausted the maximum number of attempts as provided by University Regulations.»