State Informatics Ltd améliore actuellement le système informatique du Central Electricity Board à sa demande à la suite d’un exercice d’appel d’offres. Ce développement, souligne-t-on, rendra meilleure la mise en opération au bénéfice des abonnés et des employés du CEB. Il servira également de base au développement d’autres fonctions du système.
L’amélioration apportée actuellement par State Informatics Ltd (SIL) pour développer le système informatique du Central Electricity Board (CEB) concerne principalement les fonctions de facturation, la gestion des comptes, le service clientèle et de procurement.
Le nouveau système informatique sera bâti sur les solutions SAP, une marque leader mondiale des solutions de bases de données. Les équipes de consulting, de développeurs de logiciels et d’ingénieurs informatiques de SIL travaillent sur les éléments préliminaires de cette amélioration depuis quelques semaines.
Alors qu’il est prévu que la phase de validation des évaluations du système existant soit complétée au cours de la dernière semaine d’avril, s’ensuivra la phase de développement et de déploiement des mises à jour et des améliorations sur l’ensemble du système pendant plusieurs mois. SIL est la seule société de solutions informatiques mauricienne à avoir le statut de partenaire SAP pour les organisations de grande taille. Elle a réalisé des systèmes sur SAP pour des organisations gouvernementales et des entreprises privées.
SIL a réalisé notamment des systèmes essentiels aux élections, à l’enregistrement des entreprises au Registrar of Companies, au contrôle aux frontières (services de l’« immigration »), ou encore pour des compagnies d’assurances, des banques, ou des prestataires de logistique.
Ainsi de nombreux systèmes, utilisés par le public ou qui permettent de réaliser des services en back-office pour le public, dans le gouvernement et des entreprises, ont-ils été développés et mis en opération par SIL, dont le marché couvre plusieurs pays d’Afrique continentale où elle a fondé deux filiales : la SILNAM en Namibie et la SILBOTS au Botswana. Cette entreprise d’État mauricienne a également engagé un partenariat avec une société ghanéenne pour développer le marché du Ghana et de l’Afrique de l’Ouest.
« SIL opère dans un marché concurrentiel et dans des segments dont les exigences sont très élevées, surtout sur les systèmes essentiels qui nous sont confiés. Notre développement résulte, entre autres, de notre efficacité, qui est reconnue par cette clientèle B2B et B2G, à Maurice et hors de Maurice. Nous avons été sélectionnés pour améliorer le système de facturation du CEB. Cette marque de confiance dans l’expertise de nos équipes est pour nous une fierté et une nouvelle opportunité de démontrer notre maîtrise d’une des plateformes technologiques les plus sophistiquées », déclare Kemraz Mohee, directeur général de SIL.
Pour le président du conseil d’administration de SIL, le Dr Ashveen Kissoonah, « L’amélioration du système informatique du CEB est un vrai défi, car il implique d’analyser le système existant et d’arriver à y apporter les changements requis, sans affecter le bon fonctionnement actuel et futur. Nous nous attachons ainsi, encore une fois, à servir au mieux nos clients, et donc le public qui utilise les services de ces clients. Nous avons une forte expertise dans notre métier et en étant à l’écoute des besoins d’une clientèle très diverse, dans plusieurs pays, nous donnons un rayonnement régional à notre pays ».