Sir Anerood Jugnauth, plébiscité par la population comme le futur Premier ministre du pays, a tenu sa première conférence de presse hier soir à Port-Louis, suite à sa grande victoire obtenue lors des élections législatives de mercredi.
« La population ne s’est pas laissée berner par les deux supposés grands leaders, qui ont essayé de faire un complot derrière le dos du peuple. Ils ont cru que le peuple avalerait tout, et qu’il les suivrait aveuglément, mais ils se sont trompés lourdement, car le peuple est intelligent », a déclaré sir Anerood Jugnauth. Selon lui, son équipe a maintenant une « grande responsabilité » avec des priorités et un programme électoral étalé sur cinq ans. Il a ajouté que le nouveau gouvernement a « un travail formidable à accomplir pour remettre le pays sur les rails » et « créer l’espoir » de la population « pour l’avenir du pays et celui de nos enfants ».
« Nous avions promis un deuxième miracle économique, nous avons la volonté et la persévérance pour l’accomplir », a-t-il déclaré. Sir Anerood Jugnauth a enchaîné en disant que c’est grâce à la démocratie « que nos adversaires ont voulu bafouer que la population a réagi pour la garder vivante ». Et d’ajouter : « C’est aussi grâce à cette démocratie-là que le changement est arrivé et qu’un nouveau gouvernement sera en place prochainement. »
Pour le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, « c’est une grande victoire pour tous les Mauriciens. » Il promet : « Nous projetons de former un gouvernement de partage, d’égalité pour tous les Mauriciens, de justice sociale et de méritocratie, car le développement économique ne signifie rien sans ces éléments. » Selon lui, les Mauriciens ont prouvé qu’ils ne sont pas « des imbéciles, des bourriques » et qu’ils comprennent les enjeux, la IIe République, « la trahison du MMM et aussi l’usure du pouvoir du PTr ». Il fait ressortir : « Nous allons nous mettre à l’oeuvre très rapidement pour traiter nos priorités, car nous sommes conscients que la population a voté pour nous parce que nous représentons une équipe, mais aussi sur la base de notre programme exceptionnel que nous avons promis de mettre en chantier. »
Quant au leader du ML, Ivan Collendavelloo, il s’est dit « fier » des résultats obtenus par son parti, qui n’existait même pas il y a encore quelques mois. Il est clair pour lui qu’au niveau national, les militants du MMM ont écouté l’appel lancé par son parti. « Les militants ne peuvent accepter que le PTr les traite de cette manière. ML pou fer tou pou relev zot latet e zame nou pa pou les ou latet al bese », a-t-il conclu.
Finalement, le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a estimé que la population « a pu constater la solidité qui existe » au sein de l’Alliance Lepep « avec sa philosophie et son offre d’alternance à la population », avant d’ajouter : « Nous avons beaucoup de défis à relever. Nou kont lor zot. »