La PTA de la SODNAC SSS ne serait pas satisfaite de la performance de plusieurs enseignants de cet établissement d’État qualifié de « star college ». Cette association de parents a ainsi fait une demande auprès du ministère de l’Éducation pour le transfert de ces enseignants, dont certains qui ont une quinzaine d’années de métier, ainsi que d’un chef de département. Cette PTA leur reproche leur « inefficiency ». Selon nos informations, les responsables de la PTA se sont aussi plaints auprès du ministère de l’attitude d’autres membres du personnel enseignant et non enseignant qui feraient preuve, selon eux, de « slackness » et d’« impolitness » envers les élèves.
Cependant, la Education Officers Union ne compte pas rester tranquille face aux critiques émises par cette PTA à l’encontre de ses membres. « La PTA ne peut s’immiscer dans l’administration de l’école. Il revient au ministère seul d’évaluer la performance de ses enseignants et de décider des cas de transfert », dit Ally Yearoo, président de la Education Officers Union.
La prochaine réunion annuelle du Transfer Committee, prévue à la fin de novembre, promet donc d’être très animée. Pour cause, c’est lors de cette réunion que syndicats et ministère finaliseront la liste des cas de transferts à être appliqués à la prochaine rentrée scolaire. Notons que la rotation des enseignants se fait selon des critères bien définis et acceptés par tous les membres du Transfer Committee. Mais chaque année, l’exercice de transfert donne lieu à de vives polémiques au sein des écoles à cause des « retouches » apportées par le ministère à l’insu de bien des parties.