La Standard Bank (Mauritius) Ltd a réalisé des bénéfices nets record de 11,3 millions de dollars en 2011, soit une progression d’environ 170 % par rapport à 2010. « Nous avons enregistré un progrès remarquable grâce à une stratégie bien définie dans un contexte économique mondial difficile », déclare Lakshman Bheenick, directeur général de la filiale mauricienne du groupe bancaire sud-africain.
Cette bonne performance de 2011, indique un communiqué émis par la Standard Bank (Mauritius) Ltd, est attribuable à une forte progression des opérations dans tous les secteurs d’activités, cela en dépit d’une réduction du bilan qui est passé de US$ 2,5 milliards à US$ 1,5 milliard. La direction de la banque rapporte une amélioration de 35 % des résultats d’exploitation (operating income), ceux-ci passant de US$ 21,8 millions à US$ 29,6 millions. Le coefficient d’exploitation (cost to income ratio) a baissé à 48,8 % contre 70,3% pour le précédent exercice financier. Ceci a été obtenu grâce à une rationalisation des coûts tout en maintenant une discipline stricte dans la gestion des dépenses.
Le directeur général Lakshman Bheenick soutient que la filiale mauricienne de la Standard Bank a été en mesure de fournir cette bonne performance en se concentrant sur le « Corporate and Investment Banking » mais aussi en se positionnant dans des domaines clés pour avoir une définition plus ciblée des marchés et des produits. « Nous avons une stratégie claire et nous continuerons à nous focaliser sur le maintien de notre position en Afrique grâce à notre réseau étendu sur le continent et notre expertise dans les ressources naturelles. Nous demeurons le partenaire financier par excellence pour ceux qui veulent bénéficier du boom africain », affirme le directeur général.
Mais Lakshman Bheenick affiche un optimisme prudent pour cette année. « Tout indique que 2012 sera une année difficile. Toutefois, nous sommes confiants que nos actions vont nous permettre de faire face à la compétition. La banque est bien capitalisée avec un Tier 1 Capital de US$ 77,5 millions qui nous permet de relever les défis futurs », souligne le directeur général de la filiale mauricienne du groupe bancaire sud-africain, ajoutant que la banque s’évertue à fournir en permanence à la clientèle des solutions innovantes et taillées sur mesure. Les actionnaires de la banque ont injecté l’année dernière des capitaux frais de l’ordre de US$ 15 millions, portant le capital souscrit à US$ 35 millions.
Le Standard Bank Group a par ailleurs récemment publié ses résultats financiers pour 2011, annonçant une hausse des profits nets de 21 % (13,6 milliards de rands contre 11,3 milliards en 2010). « La Standard Bank reste la plus grande banque d’Afrique en termes de profits et d’actifs. Sa santé financière est excellente et la banque demeure une marque respectée, qui inspire confiance », font ressortir ses directeurs.