Il ne se passe pas une semaine sans qu’un jockey ne soit sanctionné pour négligence. Ils sont deux à devoir purger une mise à pied à l’issue de la journée de samedi dernier. L’un deux, Rehaze Hoolash, s’est fait prendre en deux occasions lors de la course de 1000m.
La première faute de Rehaze Hoolash a eu lieu après 50m de course quand il a laissé Top Of The Chocs verser à l’intérieur, forçant Act Of Valor sur Papa Joe. Act Of Valor a eu à être repris pour éviter de monter sur les postérieurs de Top Of The Chocs. Rehaze Hoolash a plaidé coupable de la faute et a été suspendu pour une journée de courses. Top Of The Chocs a continué à dériver sur la droite sans que son jockey ne prenne les dispositions nécessaires pour le redresser. De ce fait, le cheval de Shirish Narang a gêné Papa Joe qui a été contraint à se diriger en direction de Mount Hillaby. Ce dernier est alors entré en contact avec Captains Bounty qui n’a pas eu assez d’espace pour évoluer et a dû être repris par son jockey. Rehaze Hoolash a une fois de plus plaidé coupable. Les Racing Stewards ont jugé cette seconde faute comme étant plus grave et la sanction a été de deux journées de suspension. Toutefois, ces mises à pied seront purgées concurremment, ce qui fait que Rehaze Hoolash manquera à l’appel de deux meetings.
Yashin Emamdee, lui, a été pénalisé pour une interférence qui a eu lieu dans la course principale. En selle sur Kremlin Captain, il s’est rabattu à la corde au 1300m. Reim n’a pu éviter ses postérieurs. Lors de l’enquête, Yashin Emamdee a expliqué que c’est Sanish Ramgopal, le cavalier de Reim qui lui avait fait savoir de la voix « rentrer, rentrer», ce qui voulait signifier qu’il pouvait se rabattre à la corde. Toutefois, en regardant le film de la course, il s’est rendu compte qu’il ne pouvait le faire. Il a écopé d’une semaine de mise à pied.
Mardi matin, le «Handling» de Reim a fait partie des enquêtes instituées par le board des Racing Stewards. L’interrogatoire des RS concernait le fait que Reim avait été repris quand Kremlin Captain est venu à ses côtés. L’entraîneur a fait part qu’il avait demandé à Sanish Ramgopal de solliciter sa monture sur 40-50m pour trouver une bonne position. Les RS ont demandé au cavalier pourquoi il n’avait pas jugé utile de laisser son cheval courir dans son pas au lieu de le reprendre. L’apprenti a déclaré qu’il n’avait fait que suivre les instructions. Aucune suite n’a été donnée à l’enquête vu l’inexpérience de l’apprenti qui n’a participé qu’à neuf courses seulement.
Les Racing Stewards ont voulu avoir des explications de l’entraîneur Ricky Maingard et de Rye Joorawon concernant la tactique utilisée avec Parceval alors que le cheval avait suivi de plus près à sa précédente  sortie. L’entraîneur a expliqué qu’il avait demandé à son jockey de rester au milieu du peloton car il avait estimé qu’il y aurait du rythme dans la course alors que tel n’avait pas été le cas lors de la 5e journée. Il a trouvé que Rye Joorawon a monté une course parfaite, mais que Gharbee était trop fort. Rye Joorawon devait aussi aller dans le même sens. Leurs explications ont été acceptées.
La course de Nordic Warrior a aussi été questionnée. Les Racing Stewards ont voulu savoir pourquoi Vinay Naiko n’avait pas repris son cheval dans la descente. Les ordres étaient de démontrer aux adversaires l’intention du cheval de mener la course, pour ne pas être contrarié. Vinay Naiko a souligné que son cheval a couru détendu et n’a pas tiré durant le parcours. La comparaison de son style par rapport à celui de Yashin Emamdee sur Kremlin Captain a été évoquée. Il lui a été demandé s’il n’aurait pas pu reprendre un peu plus sa monture. Là aussi, aucune suite n’a été donnée à l’enquête.
Suite à un rapport de Shirish Narang, Rehaze Hoolash a été questionné pour sa monte sur Gris Cheval vu qu’il n’avait pas suivi les instructions de l’entraîneur. Ce dernier lui avait demandé de suivre en deuxième position derrière le leader qui serait Young Royal et de prendre l’option intérieure en ligne droite. Rehaze Hoolash a expliqué qu’il s’est retrouvé en troisième position et a été surpris de voir Joey’s Legacy mener le peloton. Aussi, comme il a vu que les deux chevaux de tête étaient au même tempo à 600m de l’arrivée, il a pris l’option de se rapprocher pour donner toutes les chances à son cheval. Il a souligné que Gris Cheval a accéléré sur 100-150m sans plus. Shirish Narang a été d’avis Gris Cheval a eu à se dépenser à la route, un stade de la course qui est selon lui suicidaire, et que son cheval n’a pas accéléré comme prévu. Les Racing Stewards ont estimé, au vu du déroulement de la course, que Rehaze Hoolash se devait de prendre une décision, même s’il avait reçu des instructions bien précises.  
L’écart de Pont D’Avignon au 1000m a suscité une enquête. La raison étant que Gharbee, son compagnon d’écurie, en a profité pour déboîter. Girish Goomany a expliqué que Pont D’Avignon est un cheval difficile qui court avec la tête penchée du côté droit. Il a déclaré que sa monture a quelque peu écarté dans le deuxième tournant et que Swapneel Rama en a profité pour mettre la tête de Gharbee dans le passage laissé libre. Il n’a pas voulu revenir à l’intérieur, de peur de causer une interférence. Gilbert Rousset a lui aussi soutenu les difficultés causées par Pont D’Avignon dans toutes ses courses. Les RS ne sont pas allés de l’avant car les films dont ils disposent n’ont pu démontrer que l’écart de Pont D’Avignon était intentionnel.