Photo archive

La décision de la Mauritius Football Association (MFA) d’annuler la présente saison 2019/20 de football ne fait pas que des heureux, mais aussi des déçus. C’est le cas du président de Grande-Rivière-Sud-Est (GRSE) Wanderers, Rex-Joe Panain, qui certes comprend que durant cette période de pandémie, il est primordial de veiller à la santé des citoyens, mais toutefois, la pilule a du mal à avaler. « Mettez vous à ma place, mon équipe était en tête de la Super League à cinq journées de la fin du championnat devant Roche-Bois Bolton City. Cela m’attriste beaucoup car j’ai énormément investi dans ce club, notamment dans le recrutement des joueurs. C’est ce recrutement d’ailleurs qui a permis à GRSE Wanderers de prendre la première place du championnat. »

En effet, après 13 rencontres disputées, les Rastas étaient leaders avec 30 points soit le même nombre que son dauphin, Roche-Bois Bolton City, mais avec une meilleure différence de buts (+1). Lors de leurs deux dernières confrontations, ce sont les protégés de Jérôme Thomas qui s’étaient imposés à l’aller sur le score de 2 buts à rien avant que les Wanderers d’Andy Sophie ne prennent leur revanche sur le score de 3-1.  « Vu qu’il ne reste que cinq journées, je pense qu’une fois cette crise terminée, le championnat aurait pu se poursuivre. Ce sont les clubs qui sont en position de relégable qui doivent maintenant se frotter les mains car ils s’en tirent à bon compte. »

Notre interlocuteur confesse, « Honnêtement, je suis encore sous le choc. Déjà, je ne sais pas de quoi sera faite la prochaine saison et je ne sais pas si je pourrais garder mon effectif intact. Après cette mauvaise nouvelle, j’ai appelé les joueurs pour discuter avec eux afin de les rassurer. Il faudra s’armer de patience et rester positif. »

Le président des Rastas a par ailleurs proposé une formule. « Pourquoi ne pas effectuer une double confrontation aller-retour entre le leader et son dauphin ? Le gagnant repartirait alors à la maison avec la Coupe sous le bras. Le champion se qualifierait pour les préliminaires de la Ligue des Champions d’Afrique tandis que le vaincu de cette joute fatidique disputerait les préliminaires de la Coupe de Confédération de la CAF. En ce qu’il s’agit de cette dernière compétition, c’est souvent le vainqueur de la MFA Cup qui y participe. Mais vu que cette compétition était encore loin d’être conclu, une des deux équipes auraient pu en bénéficier. »

Mais autant dire que cette proposition ne ferait pas l’unanimité car il ne faut pas oublier que mathématiquement, c’était encore jouable pour l’ASPL 2000 et l’Association Sportive de Vacoas-Phoenix (ASVP) pour le titre de champion. C’est la deuxième fois que GRSE Wanderers est victime du mauvais sort ayant été privé l’année dernière d’une participation à la Coupe d’Afrique car il n’y avait supposément aucun stade disponible pour accueillir les différentes joutes, en raison des  rénovations, en vue des Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI) au pays.