Vague d’arrestations dans une enquête de la Criminal Investigation Division de Vacoas portant sur une énorme supercherie orchestrée au départ par une habitante de Forest-Side. Faisant face à des problèmes financiers, Anuradha Poonen, 39 ans, aurait engagé deux individus pour organiser le vol de sa propre voiture en vue de la vendre. Mais cette transaction frauduleuse ne devait pas se dérouler comme prévu. Sept suspects au total ont été appréhendés, la plupart dans la nuit d’hier à ce matin.
D’abord Anuradha Poonen (39 ans) devait rapporter en mai dernier le vol de sa voiture, une Mitsubishi de couleur blanche, survenu… en avril 2012. Dans sa déposition consignée à la police, la “victime” indique qu’elle avait l’intention de vendre le véhicule qu’elle venait pratiquement d’acquérir au coût de Rs 1,2 million. Anuradha Poonen ajoute également que la voiture avait été achetée en « leasing » et qu’elle avait payé jusqu’ici Rs 400 000. Selon sa version des faits, deux individus – Nurmal Hanjaray (33 ans) et Mohammad Oubeidullah Raman (23 ans) – se sont présentés à son domicile avec la ferme intention de faire l’acquisition de la Mitsubishi. Elle poursuit son « statement » en affirmant qu’au cours d’un essai routier les deux hommes ont pris la fuite à bord du véhicule.
Les enquêteurs de la police devaient au départ même être intrigués par le fait que la “victime” rapporte le cas de vol de sa voiture quasiment un an après les faits. Toutefois, la CID procédera à l’interpellation des deux “clients” Nurmal Hanjaray et Mohammad Oubeidullah Raman. Ces derniers feront des révélations de taille en indiquant qu’ils ont été engagés par la “victime” Anuradha Poonen pour orchestrer le vol de sa propre voiture. « Madam-la ti pe dir nou li pe gayn problem kas. Li pa pe kapav pey so loto. Line dir nou al vann masinn-la apre pou deklare ki loto la finn kokin », auraient-ils fait comprendre au cours de leurs interrogatoires.
Ainsi, un des deux individus devaient prendre contact avec un habitant de Vallée-Pitot, en l’occurrence Mohamed Reeza Adam Abdulakarim (35 ans). Ce dernier qui s’est vu confier la Mitsubishi, devait à son tour remettre le véhicule à un peintre de Terre-Rouge, Sheik Anas Baustaully (36 ans). Ce suspect avait fait l’acquisition d’une même voiture, mais accidentée, lors d’une vente à l’encan. Sheik Anas Baustaully devait alors complètement maquiller le véhicule d’Anuradha Poonen en remplaçant la plaque d’immatriculation par celle de la voiture accidentée. Le peintre devait y effectuer d’autres modifications.
Après avoir pris le soin de réaliser ces changements majeurs, Sheik Anas Baustaully fera une annonce dans un quotidien pour la vente du véhicule appartenant à Anuradha Poonen. Un dénommé Imtehaze Nussurally devait faire l’acquisition de la Mitsubishi contre la somme de Rs 750 000. Selon les informations disponibles de sources policières, Sheik Anas Baustaully aurait empoché Rs 400 000 pour cette transaction. La somme restante, soit Rs 350 000, a été remise à Mohamed Reeza Adam Abdulakarim, qui partagera le butin avec ces deux complices Nurmal Hanjaray et Mohammad Oubeidullah Raman. Anuradha Poonen touchera également une certaine somme d’argent mais bien inférieure à celle qu’elle devait en principe recevoir pour cette supercherie. C’est principalement cette raison qui devait pousser cette habitante de Forest-Side à consigner une déposition contre les deux hommes engagés pour ce « travail ».
Par ailleurs, Ganesh Poonen, l’époux de la “victime”, a été également appréhendé dans le cadre de cette enquête. Les enquêteurs de la police soupçonnaient qu’il avait un rôle à jouer dans cette affaire compte tenu de son lourd passé avec des accusations d’escroquerie. Toutefois le dénommé Ganesh Poonen a été confié à la police de Souillac car il était recherché pour un cas de “Swindling” dans cette région. L’enquête se poursuit et quatre des sept suspects susmentionnés devraient comparaître en Cour aujourd’hui pour l’inculpation provisoire.