Alors qu’un début de saison on s’attendait à un plateau de haute facture, c’est un champ composé principalement des seconds coûteaux qui nous est proposé à l’occasion du Supertote Golden Trophy, deuxième manche du championnat des stayers et dernière répétition avant le Maiden qui sera couru le 1er septembre prochain. Sur sa dernière course, on accordera un léger avantage à Intercontinental qui devra cependant rester sur ses gardes car l’opposition ne viendra pas la fleur au fusil.
Lélève de Gilbert Rousset n’a pas démérité dans la première manche lorsqu’il fut battu par Prince Of Troy. On retiendra qu’il rendait pas moins de 5,5 kg au coursier de l’écurie Foo Kune à cette occasion mais malgré cela, il fit preuve d’une belle combativité sous sa lourde charge de 61 kg. L’écart de poids le séparant de la monture de Robbie Burke est cette fois de 3,5 kg, ce qui est non négligeable. Il retrouve aussi Johnny Geroudis avec qui il s’entend à merveille. S’il ne se montre pas ardent dans le parcours, nous le voyons capable de remporter cette course.
Rudi Rocks et Solar Captain seront les représentants de l’écurie Maingard. Le premier nommé a été desservi par le train lent imposé par le meneur la dernière fois. La monture de Keagan Latham a été maintenu dans une très belle forme mais est-il assuré de pourvoir bénéficier d’un bon rythme? C’est la question que se posent beaucoup de turfistes. Solar Captain aurait sans doute mieux conclu à sa dernière sortie s’il n’avait pas été gêné au dernier tournant. C’est un coursier qui a déjà démontré du pas dans le passé et il pourrait être tenté de suivre plus proche des meneurs de son bon numéro de corde. S’il bénéficie d’un parcours limpide, il peut retourner la situation en sa faveur au finish.
Vettel absent, ce n’est pas pour autant que l’écurie Gujadhur viendra jouer au figurant car elle pourra compter sur Acuppa et Bastille Day. A la surprise générale, c’est Derreck David qui pilotera Acuppa alors que Johan Victoire sera en selle sur Bastille Day. A l’image de Rudi Rocks, Acuppa a été desservi par le train d’enterrement imposé par Solar Symbol la dernière fois. Si la course est lancée sur de bonnes bases, il faudra compter avec lui au finish. Bastille Day n’a pas eu à forcer son talent pour s’imposer la dernière fois. Il affronte de meilleurs chevaux et ne bénéficiera pas des mêmes circonstances. On le voit plutôt pour une place.
Auteur de 4 victoires cette saison, Prince Of Troy vient monte encore d’un palier et ce, sur un parcours qu’il arbordera pour la première fois. Il a été spécialement préparé en vue de cette épreuve mais aura contre lui de porter 2 kg de plus. Prince Of Troy, qui se manifestera au finish, mérite néanmoins d’être retenu car c’est un coursier qui est tenu en haute estime par son entourage.
Code Rock, de l’écurie Maigrot, a couru en progrès à sa dernière sortie. Pur stayer, il se plaira sur le parcours du jour. Il pourrait tirer profit de son avantage au handicap pour prendre le train à son compte. Il est en progrès et peut se battre pour un accessit.