L’heure est à la course préparatoire du Maiden, avec un essai sur 2200m. Les stalles accueillent 10 candidats, mais on note les absences de Bulsara et d’Intercontinental, dont l’entourage a jugé utile de faire l’impasse sur cette épreuve. La joute de demain s’annonce disputée et on s’attend à une belle arrivée où, nous pensons, que Diamond Light aura le dernier mot.
Diamond Light pour une 12e victoire au Champ de Mars, pourquoi pas ? Ce cheval a définitivement progressé par rapport à la saison dernière et se retrouve parmi les bons chevaux de l’île. Il est parvenu à remporter une course de G 3 avant d’échouer dans sa tentative de damer le pion aux meilleurs. De cette course, on pourrait avancer qu’il a montré ses limites le 12 juillet dernier, ne terminant qu’à la quatrième place. Pour notre part, nous sommes d’avis que son jockey avait présumé de ses forces et, s’il l’avait patiemment piloté, il aurait pu lutter pour la victoire. Rye Joorawon, qui le monte cette fois, doit en être conscient et pourra sans nul doute en tirer le maximum, d’autant que sa monture devrait se retrouver devant celui qui fait aussi partie des favoris, Rudi Rocks.
En effet, le hongre de l’écurie Hurlywood fut l’auteur d’une excellente prestation lors de la 19e journée, où il devança même Diamond Light à l’issue d’un joli finish. Il a hérité de la première ligne, mais devrait néanmoins se retrouver à l’arrière-garde. Il est actuellement dans une très bonne condition et devrait faire l’arrivée. Derrière ces deux chevaux on place Parceval, qui confirma les progrès entrevus quand battu par Bastille Day. Cette performance ne le place pas parmi les meilleurs, mais il pourrait toujours posséder une marge de progrès.
Autre candidat à une place dans le quarté est Man To Man, qui vient cette fois affronter de plus coriaces adversaires. Il en sera à sa première tentative sur le parcours, mais d’aucuns estiment que ce fils de l’étalon Silvano a le parcours dans les jambes. Il a été confié à Vinay Naiko vu que Rye Joorawon a préféré la monte de Diamond Light. Il pourrait être idéalement placé en attendant l’emballage final.
C Major devrait être celui qui mènera le peloton. Cédric Ségeon devra trouver la juste mesure pour mener son cheval à bon port si jamais il se retrouve en tête. Il se trouve dans de bonnes dispositions. En parlant de la position tête et corde, il n’est pas impossible que Vettel retrouve sa vélocité. Mais rien n’est sûr et on préfère le revoir.
L’écurie Hurlywood a aussi aligné Pierneef, qui n’avait pas été bien monté dernièrement. Sa tenue est douteuse, mais si jamais l’épreuve n’est pas rondement menée, il peut avoir sa chance.
Par contre, Silver Dice est un extrême outsider tout comme Silver Flyer. Ce dernier reste difficile à jauger car il ne s’exerce que sur le treadmill de son écurie. Sa tenue n’a aussi pas encore été prouvée.
Reste Storm Dancer, qui sera définitivement plus à l’aise sur la distance. Toutefois, il pourrait avoir besoin d’une autre compétition pour retrouver ses meilleures sensations. Et c’est la raison pour laquelle notre choix s’est porté sur Diamond Light.