Actuel dauphin de Donavan Mansour au classement des jockeys, Swapneel Rama s’est relancé samedi après une 18e journée infructueuse une semaine plus tôt. Désormais associé au service de l’entraînement Alain Perdrau, le Mauricien a épinglé son 20e gagnant de la saison avec Rebel’s Game. Du minimum quand on considère qu’il a terminé trois fois deuxième durant la journée.
« Le minimum, c’est déjà bien quand on connaît la férocité de la compétition. Si on m’avait dit de signer pour 20 victoires à l’ouverture de la saison, je l’aurais fait sans rechigner, » avançait un Rama souriant mardi matin.
Celui qui tente sa chance du côté de Perdrau depuis quelques semaines maintenant, assure sa meilleure saison en dix-sept années de carrière au Champ de Mars. Cela, alors qu’on amorce la seconde partie de l’exercice 2016. « J’ai gagné avec un gros favori samedi. Mais j’ai terminé dans l’argent au moins trois fois. Cela aurait pu donc être mieux pour moi. Mais ce sont les aléas de la compétition, » poursuit ce light weight jockey de 37 ans.
Rebel’s Game, coté à Rs 260, a relégué son plus proche poursuivant (Harba) à 2,50 longueurs. C’est dire la supériorité affichée par ce bai de 4-ans de Maingard, auteur de sa cinquième victoire sur notre turf samedi. « Le retrait de dernière heure de Cinchona a moins compliqué notre tâche. Rebel’s Game a bien sauté et s’est retrouvé en meneur. Les choses se sont alors simplifiées pour lui », souligne Rama.