Après les championnats d’Afrique de kick-boxing et en attendant la Coupe des clubs champions de la zone 7 de volley-ball, Madagascar organisera cette fois les championnats d’Afrique de taekwondo. Une compétition qui se déroulera au Palais des Sports de Mahamashima du 2 au 6 novembre.
Maurice sera représentée par Sylvestre Yan Too Sang et Dhiraj Ramful, qui évolueront tous deux en compétition technique (Poomsae). Selon Mario Hung Wai Wing, instructeur national, le premier nommé possède des chances réelles de se retrouver sur la plus haute marche du podium dans la catégorie Second Masters. D’autant qu’il s’est toujours montré performant dans cette catégorie au niveau mondial. Pouur preuve, une sixième place acquise lors de la dernière édition en Russie.
D’ailleurs, Sylvestre Yan Too Sang sera de nouveau en action aux prochains championnats du monde prévus en décembre en Colombie. Il sera alors accompagné de Mario Hung Wai Wing et tentera cette fois de se retrouver sur le podium.
Pour en revenir aux championnats d’Afrique, Dhiraj Ramful sera de son côté engagé en First Masters. Il est à noter également qu’il était pressenti dans un premier temps que le jeune Emmanuel Meemea, brillant lors des Jeux de l’Espoir, et Angéli Hung Quai Din effectuent également le déplacement afin d’être en action en combats. Toutefois, le fait demeure qu’ils ne possèdent pas de licence internationale et ne peuvent ainsi participer à une compétition de classe A. Reste que les deux sélectionnés seront accompagnés de Rama Aneeraw, secrétaire de la fédération mauricienne de taekwondo.
Ce sera donc la deuxième fois que la Grande île abritera cette compétition continentale. Quinze des trente pays invités ont déjà confirmé leur participation et plusieurs personnalités sont attendues, notamment Ahmed Foully, président de la Confédération africaine et vice-président de la fédération internationale, Jean-Marie Ayer et Philippe Bouedo, respectivement secrétaire général et directeur technique de la fédération internationale.