Six joueurs mauriciens avaient représenté Maurice à Potchefstroom (Afrique du Sud) lors du week-end écoulé. Ils sont tous tombés face à plus forts qu’eux. Emmanuelle de Beer et Ryan Wong, 19e et 27e respectivement, ont obtenu les deux meilleures places pour les locaux. Les autres représentants étaient Julien Min Fa, Dylan Foo Kune, Shannon Wong et Hemanshu Rambojun.
En masculin,  Ryan Wong, éliminé au deuxième tour de la compétition, s’est consolé en prenant la 27e place au classement général après avoir pris la mesure du Namibien Fritz Jacobs en deux sets, 6-1, 6-1. Il est à noter qu’en simple hommes, c’est le Sud-Africain Wayne Montgomery qui a été sacré champion. Ce dernier a été au-dessus du lot, battant en finale l’Égyptien Mazen Osama. En demi-finale, il avait dominé le Tunisien Skander Mansouri alors qu’en quarts de finale, il n’a fait qu’une bouchée de son compatriote, B. Laubser. En ce qu’il s’agit des autres Mauriciens, Julien Min Fa, après son élimination au premier tour, a remporté la petite finale comptant pour la 33e place aux dépens du Nigérian Emmanuel Audu en deux manches, 6-1 et 6-1.
Hemanshu Rambojun, qui en était à sa première participation, a pris la 35e place au classement en s’imposant 6-4, 6-2 contre l’Égyptien Youssef Sherif. Dylan Foo Kune a, lui, pris la 42e place. En féminin, Emmanuelle de Beer a eu du pain sur la planche, elle qui a pris la 19e place au classement final du simple dames en battant H. Botes (Af.Sud), 6-4, 6-0. Il a ainsi quitté le tableau final en cédant par 2-6, 4-6 face à la Sud-Africaine Jessica Simpson. Shannon Wong a pris la 23e place au classement aux dépens de Mariam Mujawaimana (Burkina Faso), 6-3, 6-1. Le titre du simple dames est revenu à l’Égyptienne Sandra Samir. Elle avait causé la surprise en dominant en quarts de finale la Sud-Africaine Janet Koch (6-1, 6-1).
En demi-finale, elle a sorti la favorite du titre, Ilze Hatting, 6-1, 1-6 et 6-4 avant de battre en finale Lynn Kyro (6-4, 6-1). Cette dernière, âgée de 17 ans, est classée 77e mondiale, qui demeure son meilleur junior ITF, tout comme Hattingh, 16 ans, qui figure en 42e position. Force est de constater que les joueurs de tennis mauriciens ont eu beaucoup de mal à s’illustrer dans cette compétition. Le chemin est encore long pour ces jeunes qui devront beaucoup progresser à l’avenir pour pouvoir rivaliser avec les meilleurs du continent.