Dernier test pour Prathna Jalim à quelques jours des JIOI

À deux semaines des JIOI, les pongistes entament la dernière ligne droite. Pour peaufiner la préparation, l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) tiendra ce dimanche l’Open de Maurice au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin. Cet ultime test servira de prise de repères pour les joueurs en vue des épreuves de double.

« C’est le dernier test avant les Jeux », admet le DTN Cédric Rouleau. En effet, les pongistes mauriciens seront opposés à leurs sparring-partners. Au menu, quatre épreuves. Hormis les tableaux simples (hommes et dames), on retrouvera les épreuves de double tant chez les hommes que chez les dames. « C’est le moment d’effectuer les derniers réglages », avance encore Cédric Rouleau.

Chez les dames, l’Algérienne Sannah Lagsir fait figure d’épouvantail. « C’est un peu normal. Elle est dans le Top 5 africain », souligne le DTN. La force de frappe de l’Algérienne sera donc utile pour les Mauriciennes, alors qu’elles abordent la compétition. Chez les messieurs, le tableau semble un peu plus ouvert. Les Chinois, eux aussi sparring-partners, seront une bonne opposition pour les Mauriciens. Ce qui, dans la foulée, pourrait voir l’un des six sélectionnés monter sur la plus haute marche du podium. « Brian Chan Yook Fo pourrait faire quelque chose. Il y a des Congolais aussi qui pourraient faire la différence », analyse Cédric Rouleau.

Par ailleurs, le tournoi de ce dimanche servira également de répétition générale en vue des cérémonies protocolaires à l’AMTT avant les JIOI. « Le MJS nous a demandé de procéder de la sorte. Ce qui est une bonne chose puisque nous pourrons tout vérifier », explique le technicien. Pour cet ultime test, les hôtesses, les podiums et même les arbitres seront placés en situation de compétition.

Le coup d’envoi sera donné à 10h, alors que les finales sont prévues aux alentours de 17h.

Saïd Lanasri désigné juge-arbitre

L’Algérien Saïd Lanasri a été désigné par la Confédération africaine de tennis de table et la Fédération internationale comme juge-arbitre pendant les JIOI. Il supervisera toute la compétition et devra notamment trancher sur les cas épineux de l’éligibilité des joueurs expatriés appelés en renfort par Madagascar et Mayotte.