Les pongistes mauriciens ont enlevé deux médailles de bronze à l’issue des demi-finales du tournoi par équipes, hier, lors des championnats d’Afrique cadets et juniors qui se déroulent à Beau-Bassin. Wassiim Gukhool, Omar Ahmed, Faiz Baboolall et Vincent Delord ont perdu en demi-finales contre la Tunisie (0-3), alors qu’Ivana Desscann et Pratna Jalim ont échoué au même stade contre les Égyptiennes Marwa et Mariam Alhodaby (0-3).
Que ce soit pour Omar Ahmed, Wassiim Gukhool ou Faiz Baboolall, les Tunisiens en demi-finale et les Angolais au match de classement auront été trop forts. « Mais cette performance est un exploit en soi dans la mesure où les joueurs ont été confrontés à du haut niveau », estime l’entraîneur national, Rajessen Desscann.
Pourtant, dans leurs rencontres contre les Tunisiens, les Mauriciens se sont souvent élevés au même niveau que leurs adversaires. « Cela montre qu’ils peuvent aller au-delà de leurs limites », relate l’entraîneur national.
Passé la défaite contre les Tunisiens, on s’attendait à une belle reprise de la part des Mauriciens. Mais l’Angola, qui avait démontré d’excellentes qualités techniques, n’a pas non plus laissé passer sa chance de se positionner derrière l’Égypte et la Tunisie, qui en découdront ce soir. Les Angolais ont scellé leur victoire 3-1.
« Tout le staff technique est satisfait de cette performance. Cela fait longtemps que nous n’avons pas été sur un podium africain. Et nous renouons vite avec deux équipes qui se positionnent », fait encore ressortir l’entraîneur national.
L’autre médaille de bronze est venue de cadettes, qui ont réussi le tour de force de se glisser dans le top 5 africain dès leur première participation. Un exploit, surtout quand on sait que les deux cadettes évoluaient chez les mini-cadettes lors du World Junior Circuit il y a à peine quelques jours. « Cela montre que la formation porte ses fruits. Les deux joueuses sont issues des projets Baby Ping et Baby Ping Elite ».
En effet, Ivana Desscann et Pratna Jalim sont tombées contre les Égyptiennes Marwa et Mariam Alhodaby. Trois rencontres, trois défaites, et Maurice jouait le match de classement contre l’Algérie. Là encore, les deux Mauriciennes se sont retrouvées face à des adversaires plus fortes, s’inclinant 3-0. « On savait que l’Algérie avait de quoi nous inquiéter. Cela dit, il faut féliciter tous les joueurs pour leur courage et leur détermination ».
L’une des plus grosses déceptions dans le camp mauricien reste la médaille ratée de peu chez les juniors filles. Alors qu’elles menaient 2-1, Elodie Ho Wan Kau, Harsha Hauzaree et Ruqqayah Kinoo se faisaient rattraper dans ce qui devait être le dernier set. À égalité (2-2), les dés étaient relancés, mais tombaient du mauvais côté. « Elles ont frôlé le podium, mais ont aussi tiré des leçons. Ce qui est rassurant, c’est que nous terminons devant l’Algérie et l’Afrique du Sud en juniors garçons ».
Les cadets, pour leur part, ont fait connaissance avec le haut niveau africain de fort mauvaise manière : ils ont terminé à la septième place du tableau, derrière Madagascar et l’Afrique du Sud. Un épisode à oublier pour eux.