Warren Li Kam Wa et Isabelle Chowree ont remporté dimanche dernier les simples, hommes et dames respectivement, dans le tournoi Beryl Rose Open 2012. Du côté masculin, Warren Li Kam Wa a confirmé sa forme du moment,  demeurant ainsi le numéro 1 mauricien tandis qu’Isabelle Chowree a saisi l’opportunité de s’illustrer en l’absence de Widaad Gukhool, qui se concentre sur ses études.
Le pongiste Allan Arnachullum n’aura pas été en mesure de réediter l’exploit de 2011, ou il avait été le grand gagnant en simple hommes. En effet, lors de cette nouvelle édition, il s’est fait sortir par le jeune Jason Pontoise au stade des 8es de finale. Pontoise continue ainsi sa progression.Il  a été battu dans le dernier carré, par l’autre étoile montante du tennis de table mauricien, Wassim Gukhool. « Jason Pontoise est en constante progression. Allan Arnachellum a eu beaucoup de mal face à ce pongiste qui sera à surveiller dans les compétitions à venir », a indiqué Rajessen Desscann, l’entraîneur national.
Le public présent au Centre National de Tennis de Table à Beau-Bassin n’aura pas eu droit à un remake de l’édition 2011 en simple hommes entre Arnachellum et Li Kam Wa en finale. C’est le très prometteur Wassim Gukhool qui s’est hissé en finale. Il a par ailleurs été battu par Warren Li Kam Wa en cinq manches (11-4, 11-9, 21-19, 8-11 et 11-8). Il est à noter que le numéro 1 de Maurice a également brillé en junior, montant sur la plus haute marche du podium après avoir pris la mesure de Faiz Baboolall en finale, 3-0 (11-7, 11-5, 11-5). Wassim Gukhool aura été le grand malheureux de cette journée, puisqu’il a également été battu en finale cadets, cette fois-ci par Oomar Ahmed, qui l’a emporté en trois sets (8-11, 10-12, 10-12).
En minimes, Jeremy Ng a été sacré en battant Zubeir Hoota (11-9, 11-8, 14-12) alors que chez les benjamins, la victoire est revenue à Adrien Yu Tim Lun. Dans la catégorie poussine, la palme est revenue à Shawn Chang Kee. Du côté féminin, Isabelle Chowree a profité de l’absence de Widaad Gukhool pour s’imposer en finale simple dames face à Sheetul Goodur. Ce fut une finale très disputée mais la première nommée a fait la différence en six sets (12-10, 8-11, 11-7, 11-7, 9-11 et 11-6). « C’était une très belle finale. Les deux joueuses étaient d’un excellent niveau. Sheetul Goodur a réalisé un très beau parcours mais elle a trouvé plus forte qu’elle en finale. Isabelle Chowree a très bien joué et a fait preuve de beaucoup de maîtrise et de concentration pour venir à bout de son adversaire », a fait ressortir Rajessen Desscann.
Chez les cadettes, c’est Kaushar Baboolall qui a fait la différence en disposant d’Elodie Ho Wan Kau en finale en quatre manches (11-9, 11-8, 10-12 et 11-8). Pratma Jalim a été sacrée en minimes tandis qu’Ivana Desscann a fait parler la poudre en benjamines. Shaista Auchoybur a pour sa part remporté la victoire en poussines. Par ailleurs, en vétéran hommes, Denis Chong a été sacré, lui qui a pris la mesure de Pierre Tribillon en finale, score :3 sets à 1 (11-5, 11-6, 6-11 et 11-8).