TEX KNITS |

Tex Knits, troisième unité de Bernard Maigrot mise en liquidation ces derniers mois, fait toujours l’actualité trois mois après sa fermeture. Les licenciés étaient rassemblés devant le ministère du Travail ce matin en vue de rencontrer le ministre Soodesh Callichurn, car ils n’avaient toujours pas reçu leur salaire pour le mois de juillet. Ils étaient accompagnés de leur député, Bashir Jahangeer, qui a laissé entendre qu’il intervient auprès de son collègue de parti pour essayer de trouver une solution au problème.

Les 150 licenciés de Tex Knits, basée à L’Escalier, soit 68 Mauriciens et 82 Bangladais, sont toujours en attente de leur salaire de juillet. Las d’attendre l’argent promis par l’administrateur, ils sont allés à la rencontre du ministre du Travail, Soodesh Callichurn, en compagnie du député de la circonscription, Bashir Jahangeer. Sheila Appadou, ancienne employée, témoigne : « Nous avons obtenu notre salaire de juin en deux tranches. L’administrateur nous avait dit qu’on allait faire le nécessaire pour le mois de juillet. Mais nous sommes fin septembre et nous attendons toujours. À chaque fois qu’on le contacte, il nous dit qu’il n’y a pas d’argent. Comment allons-nous faire pour vivre ? »
Elle ajoute que depuis la fermeture de l’usine, les licenciés sont sans ressources, même s’ils ont été inscrits au Workfare Programme : « Nous n’avons reçu aucune lettre pour nous dire quand nous aurons notre argent du Workfare Programme. Comment allons-nous faire entre-temps ? Comment allons-nous faire pour vivre ? Sans compter que parmi les licenciés, il y a des couples. Ils ont une famille à nourrir. » Parmi ces licenciés, certains ont jusqu’à 38 années de service. Ils réclament leur boni de fin d’année et le remboursement de leurs “local leaves”.

Lisez l’article au complet dans l’édition du Mauricien du 27 septembre.