Dinesh Sooful laisse éclater sa joie après s’être offert son premier succès dans une épreuve principale cette saison. L’entraîneur Amardeep Sewdyal, lui, s’octroie une triple première (3 victoires en une journée, 1re victoire de groupe, 1re victoire dans la course phare)

Qui l’aurait cru ? C’est bien Wild Horizon qui s’est imposé sur 1500m. Certes, il portait une petite charge et a sûrement profité de la différence de poids qui plaidait en sa faveur. Mais la manière dont il s’est imposé interpelle. Il a gagné en véritable sprinter, alors qu’il est considéré comme un cheval de moyennes distances. 35″23 est le chrono qu’il a réalisé dans les derniers 600m, de quoi faire pâlir certains des vrais sprinters. On ne peut que tirer notre chapeau pour le travail bien fait après sa défaite dans le Maiden.

Quand on vu que c’est Wild Horizon qui avait pris les devants, on s’est dit qu’il aurait sûrement tenté quelque chose dans la partie initiale pour faire que ses poursuivants sortent de leur pas. On a été surpris de voir que le leader n’était nullement intéressé à lancer la course. On s’est dit qu’Argo Solo serait quelque part avantagé vu qu’il était pour la première fois aligné sur la distance du jour. Au fait, le tempo était trop lent pour lui et il a commencé à se montrer ardent. Hard Day’s Night était en troisième position à l’extérieur. Quand Juan-Paul Van der Merwe a constaté que le rythme était lent, il s’est rapproché à l’extérieur pour ne pas concéder trop de retard. Quant à Ten Gun Salute, on savait qu’il était déjà battu à mi-parcours. Il était en dernière position et aurait eu à parcourir la dernière partie du parcours à la vitesse du vent pour espérer refaire tout son retard.
Aussi, quand Hard Day’s Night a accroché Wild Horizon, ce dernier est reparti. On s’attendait néanmoins à le voir céder sur la fin. Il n’en a rien été. La différence de poids a pesé lourd dans la balance lors du sprint final. 6,5 kg, c’en était trop pour Hard Day’s Night. Baritone est à créditer d’une excellente course. Avec 61 kg sur le dos, il fallait le faire. Le cheval revenait d’un séjour à Floréal, où il avait été mis sur la fraîcheur. Il a suivi d’un peu plus près cette fois, mais les conditions n’ont pas été en sa faveur. Des trois premiers à l’arrivée, il est celui qui a réalisé les meilleurs 600 derniers mètres, mais cela n’a pas été suffisant. Il lui fallait augmenter davantage sa pointe de vitesse finale pour l’emporter.

Ready To Attack n’a pas mal fait pour une course de rentrée. Quatrième à l’arrivée, cela doit être considéré comme un bon rang. Une performance qui peut augurer de meilleurs jours quand on sait que la Coupe d’Or s’approche à grands pas. Argo Solo a quelque peu déçu. Il a tiré et n’a pas accéléré comme attendu. On pourrait avancer que le parcours était trop long pour ses aptitudes.

LES AUTRES COURSES

Le triplé de Sewdyal

1. La première ligne de Philosopher a été un atout important pour le cheval d’Alain Perdrau. Ce bon numéro de corde lui a permis de conserver l’avantage de la course et il n’a pas eu à sortir de son pas pour mener le peloton, malgré la présence d’Apres Ski à son extérieur. Philosopher a ainsi pu conserver suffisamment de réserves pour repousser ses poursuivants et ouvrir son palmarès au Champ de Mars. Philosopher était le favori de la course. It’s My Party s’est bien défendu étant donné qu’il n’était pas bien placé au départ. Il a fait de son mieux. La troisième place est revenue à Stock Broker. On pense qu’il aurait pu conserver une position à la corde si son jockey avait pris l’initiative de réduire l’écart qui existait entre Brachetto et lui. Son inaction a fait qu’It’s My Party en a profité pour mieux se placer et Daniel Stackhouse a été forcé à choisir l’option extérieure en fin de parcours. Bobby’s Express a fait des siennes avant le départ et a raté sa mise en action. Il s’est retrouvé en dernière position, mais a terminé sur une bonne note. Gondwana a aussi été malchanceux, dans le sens où il a trébuché après avoir buté contre les postérieurs de Brachetto. Lors de cet incident, il a perdu sa position, mais est parvenu à refaire une partie de son retard.
2. La victoire pour Afdeek. Ricky Maingard a eu raison de le maintenir sur 1500m après sa très bonne performance à sa dernière tentative, où il n’avait pas trouvé de passage au début de la ligne droite finale. Cette mésaventure aurait pu se reproduire une fois de plus. En effet, Roby Bheekary a choisi de passer à l’intérieur de Cool Water, qui avait mené depuis le début. Cependant, ce dernier a, sous la fatigue, versé à l’intérieur pour fermer le passage. Roby Bheekary a repris assez brutalement sa monture, mais celle-ci est heureusement parvenue à dominer Newsman, qui a aussi eu à changer de ligne presque au même moment. Ce dernier a été constamment mis sous pression vu sa mauvaise tendance à lâcher son mors. À 400m de l’arrivée, on pensait même qu’il était battu. Toutefois, en l’espace de 50m, il s’est bien repris, avant de s’avouer vaincu. Bonjour Baby a eu une course en or en troisième position à la corde. Il a toutefois manqué le petit plus pour faire la différence. Wow Holiday a bien terminé cette fois pour devancer Bear Hug pour la quatrième place. La monture de Cédric Ségeon était dernière dans le parcours et a été contrainte à faire les extérieurs en fin de parcours. En ce qu’il s’agit de Captain My Captain, on dira que le parcours était trop long pour ses aptitudes.
3. La série s’est arrêtée à 4 pour Perplexing. Les conditions de course n’ont pas vraiment été en sa faveur. En fin de compte, on dira que tout était contre lui. Le tempo a été relativement lent et l’épreuve a été réduite à un sprint. Le premier kilomètre a été couvert en plus de 1’03. Puis, il s’est retrouvé derrière un rideau d’adversaires et n’a pas eu d’autre alternative que de contourner le peloton. Il n’a pas à rougir de cette défaite et il pourra se racheter quand il n’aura pas un parcours compliqué. La tactique de Netflix a été quelque peu surprenante. On ne comprend pas pourquoi son jockey a choisi de courir plus proche de la tête et se retrouver en épaisseur. Certains pourraient penser que sa tâche était de rendre la course plus dure pour Perplexing. Mais nous n’épouserons pas cette idée, car Sunil Bussunt est quelque part attaché à Ramapatee Gujadhur. Maintenant, on se demande si Perplexing n’aurait pas été tout autant battu si Daniel Stackhouse avait choisi une autre option, celle d’attendre avant d’aller vers l’extérieur ou encore de prendre la foulée de Crazy Vision. On trouve que la défaite aurait été plus large. Barak Lavan est resté au même rythme pour s’accrocher à la troisième place devant West Coast Warrior, qui pourrait avoir été handicapé par le manque de rythme. C’est Emaar qui avait mené le peloton et on estime qu’il n’a pas apprécié le fait d’être en tête.
4. Tower Of Wisdom a été exact au rendez-vous. Comme on le prévoyait, Manoel Nunes a placé sa monture en troisième position vu qu’Euroklidon et Volatile Energy étaient plus intéressés par la position tête et corde. Des turfistes se demandent pourquoi ce dernier a laissé le cheval de Chandradutt Daby prendre les devants et se placer à son extérieur par la suite. Il faut savoir que Volatile Energy possède de longues foulées et aurait pu être contrarié derrière Euroklidon vu que le rythme n’était pas élevé. Par contre, on se demande si Le Clos n’aurait pas pu obtenir une bonne position tôt dans le parcours plutôt que de faire les extérieurs et terminer à la peine. Brandon Louis a tout fait pour offrir les meilleures chances à Euroklidon. Mais la supériorité de Tower Of Wisdom, qui arborait les couleurs de Philippe Henry, était évidente. Nous profitons du succès de sa casaque pour lui souhaiter un prompt rétablissement. La troisième place a été accrochée par Rebel Alliance, qui a terminé à l’intérieur. Burwaaz, lui, est venu des derniers rangs pour terminer quatrième. Volatile Energy n’a finalement fini que 6e, précédé de Prince Lateral, qui s’était montré lent au départ.
5. Al Mariachi n’a pas été battu. Il a remporté sa course dès l’ouverture des stalles, mais aussi dans la première partie de la course. Sous la selle d’Akshay Balloo, le cheval d’Alain Perdrau s’est montré le plus véloce et n’a pas eu à être sollicité. Ce qui lui a permis de rester dans son pas et de parcourir les premiers 400 mètres à son aise. Notre chronomètre a enregistré 25″70, ce qui est un temps qui n’était certainement pas rapide. Al Mariachi a accéléré au début de la descente, a soufflé entre les 800 et les 600m, avant d’appuyer sur l’accélérateur. Le dernier kilomètre a été bouclé en 58″30 et les derniers 800m en 47″42. C’est dans la seconde partie de la course qu’il a asphyxié ses poursuivants. Step To Fame qui, on le sait, n’a pas de tenue sur le parcours du jour, a essayé de limiter la casse. Et au final, on dira qu’il a pu repousser les autres chevaux qu’il précédait. La déception de la course a été Zud Wes, l’autre compétiteur entré par Shirish Narang. Mais on avait émis des doutes à son égard sur les 1400m. Malak El Moolook a terminé troisième devant Turbulent Air. Ce dernier n’a pas eu un parcours facile. Il s’est même retrouvé en troisième épaisseur à un certain moment.
7. Final Cup n’a pas aligné une troisième victoire d’affilée, dont deux en une semaine. Il en avait assez à 100m de l’arrivée et Amardeep Sewdyal devra attendre avant de remporter quatre courses au cours d’une journée. Pourtant, tout semblait se dérouler en sa faveur, même si on peut accepter que Ku Du Tu l’a obligé à s’employer dans les premiers 150m. Mais courir deux semaines de suite n’est pas donné. Son tombeur est Ocean Drive South, qui a émergé en ligne droite. Il était encore en main à l’amorce du dernier tournant et a littéralement laissé sur place ses adversaires pour passer le but avec plus de 2L d’avance sur Glen Coc, qui était avant-dernier dans le parcours. Ku Du Tu s’est accroché à la troisième place devant Baron Bellet. Le nouveau Danger Rock a montré du pas, mais a manqué d’accélération. Il avait sans doute besoin d’une mise en jambes. Northern Rebel a encore une fois déçu.
8. Uncle JB a ouvert son compteur dès sa première tentative sous ses nouvelles couleurs. Le cheval a suivi de plus près cette fois et la décision de démarrer de loin lui a permis de prendre un avantage décisif. Si au départ on appréhendait le manque de rythme, la course a toutefois été bien servie par Spin A Coin, qui a imposé un bon tempo. À la vitesse à laquelle il évoluait, on pouvait se demander s’il tiendrait jusqu’au bout. Ice Emperor pouvait penser faire la différence, mais il y avait aussi Uncle JB qui le précédait dans le parcours. En ce qui concerne Hoppertunity, on avait exprimé des réserves. Il s’est montré ardent dans la partie initiale, mais avait néanmoins trouvé la meilleure position dans le parcours. Malheureusement pour lui, il n’a pu démarrer au même moment qu’Uncle JB vu qu’il était enfermé à l’intérieur. Quand il a trouvé le jour, il s’est mis à la poursuite du cheval de Shirish Narang, mais il lui a manqué le petit plus pour faire la différence. On peut penser que la distance rallongée était un peu juste pour lui.


Daniel Stackhouse plie bagage

Le cavalier australien de Ramapatee Gujadhur ne sera plus en action au Champ de Mars. Daniel Stackhouse a décidé de prendre ses distances de son employeur. Il nous revient que les choses ne marchaient pas comme il se doit depuis la semaine dernière et les reproches lancés à son encontre lors de la journée de samedi aurait été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Selon nos renseignements, la monte de Ready To Attack n’aurait pas été appréciée par la famille. Sachez aussi que Brandon Louis a écopé d’une amende de Rs 10 000 pour avoir trop réduit l’allure à partir du Tombeau Malartic alors qu’il était en selle sur Euroklidon.