Le Human Resource Development Council (HRDC) réunira éducateurs, institutions de formation et opérateurs du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) et du BPO à l’occasion d’un atelier de travail prévu ce jeudi à La Cannelle, au Domaine Les Pailles. L’idée est de consolider le partenariat entre ces différentes parties, en vue de la création d’une meilleure base de collaboration.
« Le HRDC estime qu’il est essentiel d’établir un lien efficace entre les systèmes éducatifs et de formation, les employeurs et le marché du travail. La collaboration entre ces instances doit être au centre du processus décisionnel et débouchera ainsi sur des mesures afin de réduire le fossé entre la demande et l’offre de main-d’oeuvre qualifiée à Maurice », a déclaré Raj Auckloo, directeur du HRDC. L’atelier de travail comprendra des présentations ainsi que des séances de travail.
Cette réunion entre les principaux intervenants de l’industrie vise à : 1) identifier les obstacles qui ne permettent pas l’émergence d’une véritable coordination entre le secteur éducatif, les formateurs et les opérateurs ; 2) Élaborer des stratégies afin d’éliminer ces obstacles ainsi que le fossé entre la formation académique et les compétences requises par l’industrie ; 3) promouvoir des échanges d’information et une meilleure connaissance des développements dans le monde académique et le secteur du travail ; 4) créer une plateforme qui rendra possible l’élaboration des programmes d’études et des top-up programmes destinés à promouvoir l’employabilité ; 5) faire des recommandations pour une insertion professionnelle efficace des étudiants ; 6) renforcer les liens entre l’éducation, la formation et l’industrie ; et finalement assurer la mise en oeuvre des recommandations stratégiques.
Les suggestions des participants permettront au HRDC de venir de l’avant avec un plan d’action bien établi et des programmes de formation bien définis. Cet atelier de travail fait partie d’une série d’initiatives que mène le HRDC en vue de pallier le manque de main-d’oeuvre qualifiée dans le secteur des TIC/BPO. En août/septembre 2011, une étude sur le manque de compétences dans les différents secteurs économiques à Maurice a été menée. Par la suite, le HRDC avait organisé une première réunion entre les parties prenantes du secteur des TIC/BPO le 24 mai 2012 afin de valider les résultats de cette étude. Il en ressort que le principal obstacle à assurer une main-d’oeuvre qualifiée est le manque de dialogue et de collaboration entre les instances éducatives et de formation et les employeurs.