La 37ème édition du Tour de Maurice cycliste a connu son dénouement hier, à l’arrière de Bagatelle, avec le sacre attendu du Sud-Africain, Gustav Basson. L’appétit vient en mangeant dit-on. Mais Basson semble, a un appétit d’ogre!

Vainqueur de quatre étapes, c’est tout à fait logique qu’il a été sacré dans le temps combiné de 13 heures, 12 minutes et 55 secondes, avec 41 secondes d’avance sur le Mauricien Christopher Lagane. Ce dernier, qui rêvait d’un doublé après le Tour de La Réunion, devra repasser tant la concurrence était rude cette année. Bravo au Sud-Africain qui a remporté haut la main le Tour de Maurice. Pourtant, la veille, il ne voulait pas crier victoire trop vite. “Il reste encore une étape et il faut attendre de voir ce qui va se passer”, avait-t-il confié, après sa victoire la veille. Ce qui s’est passé, c’est que le coureur de la Team Pro Touch, âgé de 22 ans seulement, a été un cran au dessus de ses adversaires. Lors de la 6ème et dernière étape, les coureurs avaient à effectuer trois tours d’un circuit de 80,3 km.

L’itinéraire était comme suit : Rond-Point Convention Centre – TD – Rond-Point Valentina – TD – Rond Point Côte d’Or – Rond-Point L’Avenir – TD – Rond-Point Ripailles – U Turn – TD – Rond Point Convention Convention Centre (3 tours). Puis après le troisième tour : TD vers Rond-Point Cybercité – U Turn – Rond-Point Cybercité – bretelle nouvelle route – TAG – bretelle Bagatelle – TAD – Rond-Point Engen – TD – vers l’arrivée à l’arrière du Bagatelle Shopping Mall. C’est le Français Corentin Ville qui s’est positionné seul, devant pour essayer de donner du rythme à la course. Deuxième du Tour de La Réunion, il a par la suite été épaulé par ni plus ni moins que le vainqueur du Tour de l’île soeur, à savoir Grégory Lagane. Les deux hommes avaient ainsi à coeur de pimenter la course, avec le maillot jaune bien placé dans le peloton.

Basson : Un beau champion

Mais les deux coureurs se sont faits reprendre par la vague qui est revenue en trombe, et, à deux kilomètres de l’arrivée, ils étaient 10 coureurs à se disputer la victoire d’étape. C’est fi nalement le Sud- Africain Clint Hendricks qui s’est adjugé la victoire au sprint, devant Guillaume Gaboriaud. Hendricks courait d’ailleurs après sa première victoire d’étape. Évoluant avec la Team BCX en Afrique du Sud, le coureur a répondu positivement à l’invitation du président du club de la Team Weichon-UCRH, Bernard Olivier. “Je suis très content d’avoir remporté une victoire d’étape. On va dire que j’ai conclu en beauté (Rires). J’ai vraiment apprécié mon premier Tour de Maurice. Je voulais vraiment remporter la victoire depuis le prologue, lundi. Cette fois, cela s’est avéré payant. J’ai attendu mon heure pour faire la différence, et ce, au sprint, que j’affectionne tout particulièrement. C’est top”, a fait ressortir le gagnant de l’étape. Considéré parmi les meilleurs cyclistes en Afrique-du-Sud, Clint Hendricks a fait honneur à son pays en décrochant la médaille de bronze dans la course en ligne aux derniers Jeux du Commonwealth à Gold Coast en Australie. Il s’était également signalé en avril dernier, en prenant la troisième place au Tour de Limpopo, sur ses terres.

“Cette médaille de bronze récoltée en Australie n’a toujours pas été digérée (Rires). C’est l’une de mes plus belles réussites. L’Afrique du Sud attendait une médaille depuis longtemps. Je suis content d’avoir contribué au succès de mon pays”, a avoué notre interlocuteur, qui s’envolera pour l’Allemagne, pour y retrouver son club, avant de prendre part au Tour de Chine et au Tour d’Iran. Un beau programme. En ce qu’il s’agit de Gustav Basson, l’histoire retiendra qu’il aura marqué le Tour de Maurice 2018 de son empreinte. Un vrai patron qui fera certainement parler de lui dans les années à venir. Bien aidé par ses coéquipiers de la Team Pro Touch, il a fait feu de tout bois pour être couronné avec la manière ! Bravo à ce magnifique champion.