À travers sa cuisine avec ce zeste de brassage culturel, Jacqueline Dalais a non seulement su mettre ses convives en appétit mais est également devenue une ambassadrice culinaire de son île. Quand elle a reçu la médaille d’or du Tourisme International et de la Gastronomie à son restaurant La Clef des Champs, vendredi dernier, l’émotion était palpable. Elle a reçu une des plus prestigieuses reconnaissances rejoignant le club des ministres étrangers et autres personnalités qui ont été distingués d’une médaille d’or. Médaille qui lui a été remise par Éric Duluc, président de la Fédération Internationale du Tourisme (FIT).
Cette récompense est surtout destinée aux ministres et aux institutions, mais la FIT a fait une exception vu le talent et le savoir-faire de Jacqueline Dalais, qui compte plus de quarante ans d’expérience dans le domaine de la restauration et de la gastronomie à Maurice. Sa cuisine est souvent décrite comme une cuisine française qui parle créole. La particularité de “Mam”, comme l’appelle affectueusement son équipe, est qu’elle ne se contente pas de regarder faire ses employés mais qu’elle met surtout la main à la pâte. Innovation, création, saveur, sa cuisine est devenue son antre et grâce aux effluves qui se dégagent de chacun de ses plats, le nom de Jacqueline Dalais a voyagé dans beaucoup de maisons, au parlement et même à l’étranger où son savoir-faire est reconnu.
La FIT a surtout reconnu son parcours de combattante pour être aujourd’hui arrivée au summum de son art. Éric Duluc explique que les médailles d’argent sont réservées d’ordinaire aux professionnels mais qu’exceptionnellement la commission d’administration qu’il a présidée il y a trois mois a décidé d’attribuer la médaille d’or du tourisme international à Mme Dalais. « La raison en est toute simple. Jacqueline Dalais compte plus d’une quarantaine d’années de métier. C’est très exceptionnel dans le monde, il y a peu de personnes qui ont reçu cette médaille d’or en tant que professionnel. » Jacqueline Dalais, toujours sous le coup de l’émotion, dit qu’elle accueille cette récompense pour son travail de longue haleine et qu’elle la dédie à toute son équipe. « Je ne me lasse pas. Je veux que tout soit toujours à 100%. Je suis toujours en cuisine à goûter, à être derrière mes cuisiniers. Il faut mettre la main à la pâte pour réussir. Cette récompense je la partage avec toute mon équipe. Je reste une femme simple, car la vie m’a appris à rester modeste. Je suis comme n’importe qui avec des hauts et des bas, mais ma force est que je ne baisse jamais les bras. »
Pour Éric Duluc, la récompense de Jacqueline Dalais va rejaillir sur tout le pays et son industrie touristique. « Après Gaëtan Duval en 1971, c’est au tour de Jacqueline Dalais de recevoir la plus haute distinction soit l’étoile d’or Internationale du tourisme réservée essentiellement aux chefs d’État. » Douze des employés de La Clef des Champs ont aussi été récompensés au cours de cette soirée. Ils ont reçu leur certificat de reconnaissance de mains du président de la Fédération Internationale du Tourisme.