UMAR TIMOL

nous sommes tous coupables d’un crime
mais nous ne savons pas lequel
les fachos se chargeront de nous le dire un jour,
monsieur, madame, mademoiselle, vous
êtes coupable et vous irez en prison
et peut-être même qu’on vous tuera
mais de quel crime vous leur demanderez
ils vous répondront peu importe,
le crime n’a pas d’importance
on inventera bien quelque chose
peut-être que c’est la couleur de votre peau
ou votre religion ou parce que vous n’avez
pas vos papiers d’identité ou parce que
vous pensez mal, mais qu’est-ce que cela
veut dire, les fachos vous répondront
que peut-être vous êtes critique à notre égard
peut-être que vous voyez à travers notre jeu
qu’on manipule les masses en instrumentalisant
leurs peurs, peut-être que vous ne pensez pas comme
il le faut et vous leur demanderez, mais comment
faut-il penser, les fachos vous répondront
que c’est bien simple, cela se résume à
une phrase toute simple, aimez ceux qui vous oppriment,
en l’occurrence nous, les fachos, quand on enfonce nos
bottes dans vos gueules poussez des cris de joie,
si vous n’êtes pas de notre côté soumettez-vous
à notre autorité, si vous l’êtes, vénérez
le sang et la nation
vous devez nous aimer et vous leur direz,
et si on ne vous aime pas, si on vous trouve
odieux, méprisables, des monstres,
les fachos alors répondront, c’est que vous pensez mal
et que vous êtes coupable, vous irez en prison ou peut-être
même qu’on vous tuera,
ou peut-être même qu’on tuera tous ceux
qui sont comme vous, vous êtes coupable de quelque chose,
nous sommes tous coupables de quelque chose,
la question est de savoir de quoi,
on trouvera bien, ce n’est qu’une question de temps