Après des mois de travaux marqués par des protestations, d’énervements et de tracasseries en tous genres, surtout pour les riverains et usagers de la route le long du tracé entre Rose-Hill et Port-Louis, le Metro Express entrera en gare de Rose-Hill aujourd’hui à partir de 9h ce matin pour le launching of the free service. Prélude à l’exploitation commerciale. Comme annoncé en primeur par Week-End dans son édition de dimanche dernier, la période pour voyager gratuitement à bord des light rail vehicles, URBOS 100, a été réduite de moitié, soit de seulement 15 jours au lieu des 30 selon la promesse électorale de Pravind Jugnauth, alors leader de l’Alliance Morisien. Justifiant cette décision, le nouveau ministre du Transport, Alan Ganoo, en remplacement de Nando Bodha, a parlé d’un coût de Rs 1,2 million par jour comme manque à gagner pour Metro Express Limited avec le free service. De ce fait, un simple calcul avec les quatre trains transportant chaque jour 28 800 passagers, voyageant dans les deux sens, indique que le coût du ticket serait en moyenne de Rs 42 pour le trajet entre Rose-Hill et Port-Louis comparé au ticket d’autobus de Rs 31 pour le même déplacement

Pour le lancement du Metro Express Free Service entre Rose-Hill et Port-Louis ce matin, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, retenu par d’autres obligations officielles, laissera le soin au Deputy Prime Minister et surtout député de la circonscription de Stanley/Rose-Hill (N°19), Ivan Collendavelloo, de présider à cette cérémonie. Ce dernier aura à ses côtés le nouveau ministre du Transport, Alan Ganoo, qui a dû subir l’effronterie de son collègue du Conseil des ministres, Steven Obeegadoo. Ce dernier a objecté formellement et véhémentement à la fermeture de l’avenue Sivananda pour une période de 12 mois à compter de jeudi dernier en vue des travaux de la seconde phase du Metro Express à partir de Curepipe. Cette fermeture avait déjà fait l’objet d’un communiqué émis mardi dernier par le ministère du Transport et du Métro informant le public en général et s’excusant de tout inconvénient.

Au chapitre des manifestations pour le démarrage de l’exploitation commerciale de la ligne ferroviaire entre Rose-Hill et Port-Louis, Metro Express Limited organise une série d’animations populaires pendant toute la journée aux différentes stations de trains, notamment à Rose-Hill, Beau-Bassin et Port-Louis avec retransmission en direct sur les ondes de la MBC et d’autres chaînes de radio privée. Dès 9h15 ce matin, la place Cardinal Margéot transformée et ses environs vivront à l’ère du Metro Express.

En effet, le départ du premier train officiel est prévu à 10h, avec à bord des URBOS 100 au moins une centaine de passagers, munis de leurs tickets déjà distribués depuis la semaine écoulée, une cinquantaine de VVIP, dont le DPM Collendavelloo et le ministre Ganoo, aussi bien que des membres de la presse locale. Ils se rendront à la Victoria Station à hauteur du Caudan Arts CentreEt le tour sera joué pour cette nouvelle page dans l’histoire du transport en commun à Maurice.

à partir du lundi 6, le trajet par Metro Express sera payant

Le plan échafaudé par Metro Express Limited pour la période allant jusqu’au 5 janvier est de transporter quotidiennement 28 800 passagers, soit 2400 passagers par heure voyageant dans les deux sens. Pour les besoins de ce free service, six des neuf light rail vehicles, réceptionnés jusqu’ici des constructeurs espagnols, seront mis en opération avec quatre roulant et les deux autres en stand-by au terme des règlements et devant intervenir à n’importe quel moment si le besoin de dépannage se fait sentir.

En principe, au cours de ces 15 jours, Metro Express Limited s’est fixé l’objectif de transporter gratuitement 432 000 passagers. Tout détenteur d’un ticket gratuit peut prendre le train à n’importe quel arrêt pour aller dans la direction indiquée par le ticket, soit vers Rose-Hill, soit vers Port-Louis. Si vous voulez prendre le Metro-Express entre le 30 décembre et le 1er janvier, c’est demain qu’il faut se rendre aux différents points de distribution, alors que pour les tickets gratuits pour la période allant du 2 au 5 janvier, il faudra passer aux guichets aménagés à la veille de Noël. Au cas contraire, il faudra repasser à la gare le 6 janvier.

Toutefois, à partir du lundi 6, le trajet par Metro Express sera payant, soit au même tarif que le transport par autobus sur le trajet Rose-Hill/Port-Louis. « Dans les prochains jours, les tickets de métro payants, avec les différentes formules, dont le prepaid, seront disponibles en vue de faciliter les passagers », fait-on comprendre du côté de Metro Express Limiteddont le personnel se tient prêt à toute éventualité. Le mot d’ordre est qu’il faudra « démarrer smoothly, le temps que le public voyageur découvre le plus du métro. »

« Un projet politique »

Metro Express Limited s’attend à accueillir dans un premier temps un nombre important de Mauriciens du troisième âge, intéressés à goûter au plaisir de voyager par train et également des étudiants, avec la rentrée des classes de janvier prochain. Une clientèle potentielle de quelque 220000 passagers du troisième âge. Attention, le hic surgit ! Metro Express Limited compte mettre en service une nouvelle série de train passes pour les étudiants et les bénéficiaires de prestations sociales se qualifiant pour voyager gratuitement dans le système de transport en commun.

« De concert avec la Sécurité sociale et aussi le ministère de l’Éducation, nous mettons au point le mécanisme de distribution de ces train passes aux bénéficiaires au moment approprié et avec un minimum de contretemps », fait-on comprendre au sein de Metro Express Limitedaux interrogations de Week-End. « Le principal avantage de cette nouvelle formule de train passes est que le paiement à partir des fonds publics se fera sur la base de headcounts des bénéficiaires ayant voyagé effectivement. Ce sera le début de la restructuration des subventions pour le transport gratuit », s’appesantit-on à ce chapitre.

Par contre, un autre aspect du réseau de Metro Express, actuellement sujet à un fine tuning, concerne l’intégration des feeder buses à l’electronic ticketing system, inclus dans le contrat de Larsen & Toubro. « Actuellement, les compagnies d’autobus devant assurer le service de feeder buses, soit Rose-Hill Transport, United Bus Service et la Corporation Nationale de Transport, se penchent sur un projet de consortium, d’où le délai de deux mois, soit janvier et février, de feeder buses gratuits », concède-t-on.

Avec l’étape de ce matin de la mise en service du passenger free service, Metro Express Limited et les contracteurs de Larsen & Toubro sont résolument tournés vers la prochaine étape intermédiaire, soit la connexion entre Rose-Hill et Quatre-Bornes. « Pour ce tronçon, les travaux sur le chantier progressent à la satisfaction des parties concernées. Nous ne pressentons pas de gros macadams sur le tracé avec la mise en opération de la gare ferroviaire de Quatre-Bornes en septembre ou octobre de l’année prochaine », rassure-t-on.

Mais plus au Sud de l’urban corridor, soit à partir de Curepipe, le ton est monté d’un cran avec le coup de gueule du ministre Steven Obeegadoo, objectant formellement à la fermeture de l’avenue Sivananda et au plan de déviation routière à Curepipe pour les travaux du Metro-Express. En cette fin d’année, le ministère du Métro, qui avait avalisé le plan de déviation pour les douze prochains mois, n’a eu d’autre choix que de geler les dispositions avalisées, soit le temps de prendre connaissance des appréhensions du nouveau député de Curepipe/Midlands (No 17), qui n’a pas hésité à dire que « le Metro Express est un projet politique », tout en enjoignant les fonctionnaires à ne prendre aucune décision sans son aval