Le leader de l’Alliance Lepep, Sir Anerood Jugnauth, a estimé hier soir, lors d’un meeting public à Triolet, le fief du Premier ministre, que « tou pe pouri dan sa pei la. » Il a voulu pour preuve que « tou pe aste vande, larzan fin vin lerwa » et aussi les nombreux scandales qui affectent le pays. Attendu vers les 19 h 15, le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, n’a pu être présent en raison, selon le président du meeting, Prakash Maunthrooa, d’une mauvaise coordination sur l’heure. Vishnu Lutchmeenaraidoo a, lui, annoncé plusieurs mesures en faveur des petits planteurs « en cas de prise du pouvoir par l’Alliance Lepep. »
« Alors que le pays est en train de pourrir, c’est maintenant que Navin Ramgoolam annonce que l’économie va croître de 6 % et qu’il va s’occuper du chômage », a déclaré Sir Anerood Jugnauth. « Il a été Premier ministre pendant 13 ans, qu’a-t-il fait pour enrayer le chômage. Il n’a pas le temps pour vous mais pour d’autres choses », a-t-il soutenu, avant d’affirmer que la Banque mondiale a souligné que la population mauricienne s’endette énormément et est train de devenir pauvre, incluant la classe moyenne.
Le leader de l’Alliance Lepep a, à nouveau, nié qu’un gouvernement qu’il dirigera dirigé augmentera le montant de la Taxe à la valeur ajoutée (TVA) afin de pouvoir payer la pension de vieillesse à Rs 5 000 mensuellement. « En 1982, les caisses de l’État étaient vides mais je n’ai pas coupé votre pension. Au contraire, celle-ci a été augmentée d’année en année. Pourquoi devrais-je vous la couper maintenant ? » s’est-il interrogé.
Critiquant l’annonce par l’alliance PTr/MMM de la création de 75 000 emplois durant les cinq prochaines années, Sir Anerood a lancé : « Ramgoolam est au pouvoir depuis 2005, il n’a créé aucun pilier économique. Kot li gagn letan pou okip ou problem e kre lanplwa ? » Il a aussi critiqué la décision d’introduire le métro léger à Maurice, en faisant ressortir que la population souffre d’un manque d’eau potable à cause des tuyaux en mauvais état et « li pe al met metro leze. » Sir Anerood affirme qu’il avait déjà prévu, lorsqu’il était Premier ministre, des fonds pour faire changer les tuyaux « mais le gouvernement après moi a abandonné ce programme. »
Pour sa part, le ministre des Finances désigné de l’Alliance Lepep, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a parlé du projet Jin Fei à Riche-Terre où 250 petits planteurs ont vu les terres qu’ils cultivaient, depuis l’époque coloniale, être remises aux Chinois pour un projet qui devait créer 30 000 emplois. « Rien n’a été créé ; au contraire, l’État a dépensé Rs 2 milliards pour construire des infrastructures pour ce projet. Nous allons corriger cette injustice lorsque nous prendrons le pouvoir », a-t-il déclaré.
Toujours au sujet des petits planteurs, l’orateur a soutenu qu’un gouvernement dirigé par SAJ fera de sorte que les Independent Power Producers (IPP) paient plus aux petits planteurs pour la bagasse qu’ils achètent pour la production de l’électricité. « À La Réunion, les petits planteurs obtiennent Rs 520 par tonne de canne pour la bagasse ; à Maurice, ils sont payés Rs 7 par tonne de canne. Les IPP font des profits de l’ordre de Rs 1 500. Comment est-ce possible ? ». M. Lutchmeenaraidoo a aussi annoncé que les petits planteurs qui produisent jusqu’à 60 tonnes de sucre seront exemptés de prime d’assurance du Sugar Insurance Fund Board (SIFB), « jusqu’à ce que la Cour suprême, saisie par des petits planteurs, prenne une décision à ce sujet. » Selon lui, le SIFB dispose de réserves de Rs 6 milliards et il n’aura aucun problème à faire face à ses obligations financières.
Pour sa part, Showkutally Soodhun a dénoncé le fait que « de nombreux médecins étrangers travaillent à Maurice me ou zanfan dokter pena travay. » Il a promis une hausse de salaires aux employés du transport, se référant à la compagnie Triolet Bus Service qui est basée dans ce village.
Anil Gayan a demandé aux partisans de l’Alliance Lepep de ne pas crier victoire « parksi nou pa ankor gayne sa eleksyon la ». « Pa fer erer », dit-il. Soodesh Caullychurn, candidat dans cette circonscription, a promis d’être un député de proximité. Le deuxième candidat, Shravanand Ramkaun, a également pris la parole à ce meeting, de même que l’avocat Sanjeev Teeluckdharry, pressenti pour être le troisième candidat de l’Alliance Lepep dans cette circonscription.
Par ailleurs, un journaliste de la MBC qui filmait le meeting sur son téléphone portable a été prié gentiment de s’en aller. Il a été conduit par une personne en dehors du meeting.