L’épreuve phare de cette 19e journée s’annonce très intéressante avec quelques grosses pointures du turf se donnant rendez-vous dans ce qui constitue la première manche du championnat des stayers. Nous accorderons un léger avantage à Intercontinental qui, à poids d’âge, sera un os dur à croquer. Mais le pensionnaire de l’écurie Rousset devra tout de même se méfier de Tales Of Bravery et à un degré moindre Bulsara qui se feront un malin plaisir à mettre en exergue leur pointe de vitesse terminale si d’aventure la course est réduite à un sprint.
Intercontinental a été l’auteur d’un eye-catching run dans le Barbé en terminant à seulement une longueur de Polar Bound. Le vainqueur du Maiden 2013 a été entraîné avec beaucoup de soin depuis et se trouve dans une excellente condition physique. On peut même dire qu’il a été préparé spécialement en vue de cette épreuve. En l’absence d’un véritable frontrunner, on le voit capable de prendre les choses en main. Mais cette hypothèse semble peu probable en ce sens qu’il a de fortes chances qu’il se montre ardent s’il se retrouve le nez au vent. Il n’est donc pas impossible que Johnny Geroudis laisse partir C Major et place sa monture sur l’arrière-main de ce dernier pour avoir une bonne marge de manoeuvre. Ainsi, si C Major réduit la course à un sprint, Intercontinental pourrait être tenté de partir de loin.
Le représentant de l’écurie Merven pourrait nous jouer le même coup que la dernière fois lorsqu’après avoir endormi ses adversaires, il s’est fait battre au sprint par Diamond Light. Mais il va sans dire que ces derniers l’auront à l’oeil cette fois. Dans l’hypothèse où la course est réduite à un sprint, Intercontinental derva compter avec Tales Of Bravery et Bulsara au finish.
Le représentant de l’écurie Maingard, qui a surpris plus d’un en se présentant au départ de cette épreuve, jouit actuellement d’une excellente condition physique comme l’atteste son galop de mardi aux côtés de Wonderlaine. Il sera certes aligné pour la première fois au delà du mile à Maurice mais on note que dans l’ensemble, il s’est pas mal débrouillé sur des courses de moyennes distances dans son pays natal. Sur sa valeur intrinsèque, Tales Of Bravery peut légitimement prétendre à la victoire et faire amende honorable de sa courte défaite dans le Barbé.
Bulsara n’a pas démérité dans ladite course et on peut penser qu’il aurait pu se mêler à la lutte pour la victoire avec un jockey plus inspiré sur le dos. Coursier d’expérience, il a la distance sous les sabots pour avoir terminé à 2L d’Igugu dans le July Handicap (2200m) en 2011. Il n’a certes pas les mêmes jambes d’il y a trois ans, mais son entourage l’a beaucoup ménagé après sa dernière course, l’ayant même soumis à de longues séances de natation à Pointe-aux-Sables. Il respire la santé actuellement et sa candidature mérite d’être prise très au sérieux.
D’aucuns pensent que c’est samedi qu’on saura vraiment si Diamond Light a du coffre. En effet, à poids d’âge, ce sera une autre paire de manche pour l’étoile montante de l’écurie. S’il passe ce cap, il pourrait avoir le Maiden en point de mire.
La dernière course d’Ice Axe doit être ignorée car la selle de son jockey avait été déplacée. Le porte-drapeau de l’écurie Hurlywood jouit toujours d’une très bonne condition physique et peut aspirer à une place s’il bénéficie de circonstances favorables. En revanche, la tâche de son compagnon d’écurie Rudi Rocks ne s’annonce pas de tout repos, même s’il devrait se plaire sur le parcours du jour.