Si l’appel à candidatures pour le recrutement de deux Pro Vice-Chancellors à l’Université de Maurice est clos depuis presque deux mois, ce n’est pas de sitôt que le Conseil de l’UoM se prononcera sur les deux candidatures qui seront retenues. Cette décision fait suite à la nomination d’un visiteur pour faire la lumière sur les problèmes qui ont touché l’institution récemment. Rappelons que le recrutement de deux Pro Vice-Chancellors tel que préconisé dans le plan de restructuration a aussi fait objet de polémique à un moment, les concernés n’arrivant pas à se mettre d’accord sur les schemes of services de ces nouveaux postes.
Ils sont plusieurs à l’Université de Maurice (UoM) à soutenir que le recrutement de deux Pro Vice-Chancellors n’a toujours pas eu lieu bien que l’appel à candidatures est clos depuis le 15 octobre en raison d’un faible taux de candidats. Chose que la direction de l’institution tertiaire
nie catégoriquement. Selon nos informations, le Conseil de l’UoM a pris la décision, avec la venue d’un visiteur, Dev Manraj, sur le campus d’attendre le rapport de ce dernier avant d’aller de l’avant avec cette recommandation du plan de restructuration. Ce document, annonce-t-on, devrait être prêt « within weeks ».
Sur le campus, c’est une fois de plus la déception car, rappelons-le, c’est après plusieurs mois d’hésitation et de controverse que le Conseil de l’UoM avait finalement lancé en août l’appel à candidatures pour les postes de Pro Vice-Chancellor Academia, Pro Vice-Chancellor Advancement/Development et Director of Human Resources.
Si dans un premier temps, il avait été décidé que le recrutement allait se faire selon le scheme of services figurant dans le nouvel organigramme, le Conseil de l’UoM est par la suite revenu sur les rôles respectifs de ces deux postes de Pro Vice-Chancellor, le Vice-Chancellor Harry Rughooputh ne trouvant pas nécessaire de les redéfinir. Ces postes étaient précédemment occupés par Sunil Rughooputh et Ameena Gurrib Fakim.
Or, il faudra attendre encore un peu pour connaître les deux candidatures retenues car une fois le rapport du visiteur prêt, il sera soumis au bureau du Premier ministre qui le communiquera ensuite au Conseil de l’UoM. Les deux postes de Pro Vice-Chancellor sont considérés comme importants. Cet aspect du plan de restructuration de l’UoM a d’ailleurs été approuvé par ceux concernés. Le Pro Vice-Chancellor Academia s’occupera du Research and Teaching, et le Pro Vice-Chancellor Advancement/Development des Resources and financing et travaillera de concert avec le Director of Human Resources. Tout ce qui concerne les ressources humaines est actuellement géré par le Registrar. Le plan de restructuration de l’institution tertiaire vise principalement l’administration centrale, soit le Registrar. Par ailleurs, le poste de Legal Affairs Officer, qui devrait être à temps partiel, figure aussi dans le nouvel organigramme de l’université. La personne qui occupera ces fonctions, devra « report directly to the Vice-Chancellor ». Rien n’a cependant été dévoilé jusqu’ici concernant le lancement de l’appel à candidatures pour ce poste.