Le coup d’envoi pour la deuxième édition de l’Universiade, après un premier succès l’année dernière, sera donné le 22 octobre au gymnase de l’Université de Maurice, à Réduit. Jusqu’au 1er novembre, plus de 1 000 étudiants des institutions tertiaires de l’île, répartis dans 19 équipes, s’affronteront dans ces jeux interuniversitaires. Cette initiative de la Tertiary Education Commission vise à encourager les étudiants à faire du sport tout en leur donnant l’occasion de se côtoyer.
Le sport est très présent dans les institutions tertiaires du pays, en particulier lors de la semaine des activités sportives organisée chaque année à l’intention des étudiants. Guidée par le but de « développer le sport universitaire et de promouvoir la solidarité et la coopération entre les institutions tertiaires », l’Universiade, lancée pour la première fois l’année dernière, se veut une plate-forme où les étudiants des différentes institutions et régions s’affrontent sportivement tout en servant de pont entre eux, renforçant ainsi les liens d’amitié. Cette compétition sportive est proposée par la Tertiary Education Commission.
L’Université de Maurice s’était démarquée l’année dernière en remportant la plupart des épreuves. L’Universiade 2011 avait pris une ampleur nationale avec 1 000 étudiants de divers établissements tertiaires participant aux jeux.
Plusieurs disciplines sportives figurent au programme de l’Universiade 2012 : athlétisme, basket-ball, football, badminton, tennis de table et, pour la première fois, le cricket. Plus de 1 000 étudiants, répartis dans 19 équipes, se sont inscrits à la deuxième édition. Ces jeunes viennent de 16 institutions tertiaires : Apollo Bramwell Nursing School, Eastern University, SSR Medical College, JR School, JSS Academy, London College of Accountancy, Mauritius Chamber of Commerce and Industry, VTI Higher Career Ltd, Mauritius Institute of Training and Development, École Hôtelière Sir Gaëtan Duval, Université de Maurice, Université de Technologie, Fashion and Design Institute, Mauritius Institute of Education, Swami Dayanand Institute of Management et Institut Supérieur de Technologie. Pour le directeur de la Tertiary Education Commission, l’Universiade l’année dernière a été un pari réussi. « Nous avons pu réunir sur une même plate-forme tous ces jeunes ». Cette année, il y aura plus de participants. « Pour la première édition, ces jeunes avaient réalisé de beaux exploits », souligne le Dr Mohadeb. Le directeur de la Tertiary Education Commission s’est attardé sur l’aspect pédagogique et idéologique de l’Universiade. « Les jeux interuniversitaires seront un formidable outil de promotion pour ces jeunes qui n’ont pas souvent l’opportunité de rencontrer des étudiants des autres établissements. »