Jamais deux sans trois. Après deux exercices infructueux, la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill lancera, dans les jours à venir, un nouvel appel d’offres destiné à sélectionner le promoteur qui aura la responsabilité de développer le projet du Rose-Hill Urban Terminal à Place Margéot.

C’est ce qui ressort du dernier conseil municipal qui s’est déroulé avant-hier. Le conseiller du PMSD Zaed Nanhuck monte au créneau et déplore qu’aucun amendement n’ait été apporté au dernier appel d’offres afin de rectifier le tir.

Pour mémoire, en mars 2018, le premier appel d’offres avait été annulé après le non-respect par l’unique soumissionnaire d’une condition inscrite au document Request of proposal. Elle concerne la location du bail sur terrain de 1A94p estimé à Rs 19 M par an sur 60 ans.

Rebelote lors du deuxième appel d’offre en avril dernier avec un seul soumissionnaire. Cette fois-ci, le conseil municipal élimina tout bonnement la location du bail à Rs 19 M en la remplaçant par une somme de Rs 1.2 M. Ce qui provoqua le courroux des conseillers du PMSD.

“Heureusement qu’on a fait pression pour annuler cette mascarade. Le maire ne sait pas que dans le cadre d’un tel projet, une mairie a des responsabilités en ce qu’il s’agit des services de nettoyage, d’éclairage public ainsi que des systèmes d’approvisionnement en eau, entre autres, et que cela engendre des coûts”, dit le conseiller Zaed Nanhuck. “Si le maire avait fait respecter cette condition, l’Urban Terminal aurait déjà dû être une réalité et les Rs 19M avec”, ajoute-t-il.