L’Aaleemee Society conduira du 26 au 28 novembre une délégation d’une quinzaine d’entrepreneurs mauriciens à Kuala Lumpur, Malaisie, pour participer à l’International Trade Malaysia (INTRADE) 2013, une foire commerciale et d’exportation annuelle, organisée par la Malaysia External Trade Development Corporation (MATRADE). L’Aaleemee Society est une organisation non-gouvernementale fondée en 2000 suivant l’action philanthropique du guide spirituel islamique Mowlanah Shah Noorani Amad Siddiqui (RA), visant à l’intégration des défavorisés de la société mauricienne sans distinction aucune.
« L’International Trade Malaysia (INTRADE) 2013 est une foire commerciale et d’exportation annuelle, organisée par la Malaysia External Trade Development Corporation (MATRADE) qui a pour objectif d’améliorer le networking, le business matching, les échanges d’idées et de connaissance entre la communauté des affaires de plusieurs pays, surtout ceux qui cherchent à s’aventurer sur le marché mondial », explique au Mauricien le porte-parole de l’Aaleemee Society, Saheed Thupsee.
L’Aaleemee Society, selon notre interlocuteur, est une organisation non-gouvernementale fondée en 2000 suivant l’action philanthropique du guide spirituel islamique Mowlanah Shah Noorani Amad Siddiqui (RA), visant à l’intégration des défavorisés de la société mauricienne sans distinction de communauté, de religion, de culture, de couleur ou d’opinion politique.
« La philosophie de notre association est reflétée dans notre devise “Giving a helping hand to the helpless ”. Notre mission vise à regarder au-delà de la communauté, de la religion ou de la culture et à servir l’humanité au mieux de nos capacités et moyens », affirme notre interlocuteur. « À travers ses activités de formation et d’éducation, entre autres, en faveur des démunis de la société, l’Aaleemee Society participe aux efforts nationaux d’allègement de la pauvreté à Maurice et aide les familles défavorisées et vulnérables à devenir économiquement indépendantes », ajoute-t-il.
C’est dans cette optique, poursuit Saheed Thupsee, que l’Aaleemee Society conduit pour la deuxième année consécutive une délégation d’entrepreneurs mauriciens à participer à l’INTRADE 2013.
« Notre délégation cette année, forte de 16 responsables de Petites et moyennes entreprises (PME) mauriciennes, sera divisée en deux groupes : un premier de huit entrepreneurs qui se préoccuperont de sourcing, c’est-à-dire de partir à la recherche de fournisseurs, et huit autres qui vont se concentrer sur l’aspect marketing, c’est-à-dire, les clients potentiels de leurs produits et service », explique encore Saheed Thupsee.
Et notre interlocuteur de préciser que cette participation mauricienne a été rendue possible grâce au Participating in International Fair Scheme d’Entreprise Mauritius, sous lequel chaque participant bénéficie d’un soutien de Rs 200 000. Le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval avait mis sur pied ce Scheme dans son dernier Budget, a encore précisé le porte-parole de l’Aaleemee Society.
« Ces entrepreneurs mauriciens vont bénéficier d’une plateforme inespérée pour mieux se faire connaître sur le plan international », s’est félicité Saheed Thupsee. « Environ 450 exposants venant de plus de 30 pays d’Asie, d’Europe, d’Afrique, dont Maurice, vont participer à l’INTRADE 2013, et quelque 8 500 commerçants-visiteurs de plus de 50 pays, seront attendus durant les trois jours d’exposition », a-t-il ajouté.
Selon Saheed Thupsee, une quinzaine d’exposants mauriciens se proposent de faire connaître les produits mauriciens, notamment des maquettes de bateaux, des meubles, divers objets utilitaires, des peintures sur soie, l’artisanat mauricien, entre autres. « Quand nous savons que 50 millions de touristes visitent la Malaisie par an, nous pouvons nous imaginer le potentiel que représente la participation des Mauriciens à l’INTRADE 2013 », s’enthousiasme le porte-parole de l’Aaleemee Society.
Outre l’exposition elle-même qui verra la participation d’environ 450 professionnels de plus de 30 pays d’Asie, d’Afrique et d’Europe, les entrepreneurs mauriciens à l’INTRADE 2013 pourront aussi participer à l’Incoming Buying Mission où ils pourront rencontrer des acheteurs internationaux potentiels en face-à-face, indique Asheed Thupsee.
Est aussi prévu lors de l’INTRADE 2013, le Kuala Lumpur International Trade Forum, une plateforme où les leaders du monde des affaires de cette partie du monde auront l’occasion de faire des échanges, de prospecter et d’établir des avenues de collaboration avec leurs paires venant d’autres pays. « Là encore, les entrepreneurs mauriciens auront une opportunité inouïe d’avoir un competitive edge pour relever le défi de la globalisation », s’enthousiasme notre interlocuteur.
Les participants à l’INTRADE 2013 auront aussi accès au FTA@INTRADE 2013, un programme de libre-échanges commerciaux (Free Trade Agreement — FTA) qui leur permettra d’une part d’étendre leur réseau et d’autre part de mieux comprendre le fonctionnement des FTA.
« Je suis persuadé que les retombées de la participation des Mauriciens à l’INTRADE 2013 seront bénéfiques aux entreprises mauriciennes concernées », a indiqué Saheed Thupsee.