Le musée olympique, qui sera connu comme le Ram Ruhee Olymp Africa House, est pratiquement prêt. Situé à Trianon, le bâtiment flambant neuf a accueilli samedi la visite d’une trentaine de délégués africains venus assister jeudi et vendredi dernier, au Centre internationale de conférences à Grand-Baie, au 29e séminaire des secrétaires généraux des Associations des comités nationaux olympiques africains (Acnoa).
Le président de cette instance, Lassana Palenfo, de même que la représentante de la Solidarité Olympique (SO), Carina Dragomir, ainsi que le directeur de Olymp Africa, Thierno Diack, faisaient partie des visiteurs. Selon Sanjay Goboodhun, président de l’Académie Olympique, « ils ont été fortement impressionnés par le bâtiment et par ce projet financé par Olymp Africa. Ce musée fera la fierté du mouvement olympique africain. »
Le musée sera en effet doté d’un espace d’exposition, d’un centre de documentation, d’un espace audiovisuel pour des projections et conférences ainsi que d’un espace administratif qui accueillera bientôt le personnel du Comité olympique mauricien (COM).
Le personnel administratif du COM, qui est basé actuellement au Labourdonnais Court à Port-Louis, établira dès que possible, soit l’année prochaine, son nouveau quartier général à Trianon, nous dit Sanjay Goboodhun. Cela pour ne pas avoir à gérer à la fois le coût des deux bâtiments. Le musée olympique devrait être inauguré d’ici à décembre, indique-t-il.
Initialement, la construction du musée ne devait pas être un projet ambitieux. Mais elle fut finalement intégrée au projet Olymp Africa, financé en grande partie par le Comité international olympique (CIO) et même par la Fédération internationale de football association (FIFA) en mémoire de feu Ram Ruhee, ex-membre du CIO, de la FIFA et de la Confédération africaine de football.
Le musée olympique favorisera également la tenue des activités sportives et la promotion de la culture de l’olympisme. Sur l’espace réservé au parking seront construites des aires de jeu destinées au volley-ball et au basket-ball.
Ce projet intégré est financé à hauteur de Rs 12 millions. Mais sa concrétisation globale devrait dépasser cette somme, d’où le recours à des fonds supplémentaires qui devraient être légués par le CIO, affirme le président de l’Académie olympique. Le bâtiment est d’une superficie de quelque 9000 mètres carrés.
Vendredi dernier, le directeur de la SO, l’Espagnol Pere Miro, avait également effectué une visite à Trianon, profitant de sa présence au séminaire de l’Acnoa. Il était accompagné du président du COM, Philippe Hao Thyn Voon.