Après un mois d’absence, les barreurs retrouveront le plan d’eau de Grand-Baie le samedi 27 octobre pour la troisième manche de la Ligue Radial. Une journée qui devrait voir la reprise de la lutte à trois engagée entre Christopher Bon, Loïc Édouard et Kevin Lafleur depuis le début de la compétition.
Sur les deux manches, les trois leaders étaient plus ou moins à armes égales. Ce qui leur donnera l’occasion de se mesurer sur le même terrain. « Ce qu’on remarque, c’est que les garçons travaillent sur une dynamique qui leur est propre, mais qui les aide mutuellement », note l’entraîneur national, Mike Lafleur.
En effet, le fait que les trois se tiennent dans une marge assez serrée les incite à se surpasser lors des compétitions. « Ils ont un bon niveau. Mais on devra voir ce que ça donne samedi prochain », avance encore Mike Lafleur.
La dernière journée avait vu Christopher Bon conserver la tête du classement, alors que Loïc Édouard et Kevin Lafleur s’étaient dangereusement rapprochés de lui, sans toutefois parvenir à le déloger de son socle.
« Ce qu’on devrait retenir de la précédente journée, c’est que Christopher Bon a accusé son premier coup de barre. » Il a en effet été dépassé dans les derniers mètres de la course. Cependant, il est considéré comme la relève. « C’est un garçon qu’il faudra surveiller dans la mesure où il pourrait changer de support d’ici l’année prochaine. »
Reste à savoir si Loïc Édouard et Kevin Lafleur seront à la hauteur de l’événement. Car, qu’on se le dise, le titre de champion de Maurice pourrait se jouer samedi prochain. « Le fait qu’ils aient été à la Coupe de l’océan Indien à La Réunion les a donné un boost. L’expérience qu’ils ont acquise leur sert maintenant », commente le coach.
Mais la compétition masculine n’est pas la seule à retenir l’attention. Le duel entre Anaëlle Félicie et Tathiana Mathieu reprendra de plus belle également. Lors de la dernière manche, Tathiana Mathieu avait laissé filer quelques précieux points.
Dans une autre optique, cela va les aider puisqu’ils devraient tous changer de support dans les mois à venir. « Cette compétition sert de point de repères pour les JIOI 2015, au cas où la voile serait retenue. Les barreurs travaillent dans cette optique. »
Dans cet ordre d’idées, il conviendrait d’ajouter que les éléments les plus valables seront retenus pour la suite. « Nous avons déjà identifié quelques barreurs. Il y en a d’autres qui s’entraînent sous la férule de Dany Ramasawmy », affirme Mike Lafleur.
La dernière manche de la Ligue Radial 2012 se tiendra le dernier samedi de novembre. D’ici là, tous les revirements de situation pourraient arriver.