Le Tour d’Arabie à la voile, qui relie Bahreïn à Muscat, en passant par Doha, au Qatar, Abu Dhabi, Diba pour prendre fin à Mussanah le 25 février à Oman, a commencé vendredi dernier. On retrouve parmi les partants le navigateur français Vincent Portugal, établi à Maurice, qui participe à la course sous les couleurs dubaïotes.
Vincent Portugal, qui a remporté la première édition du Tour d’Arabie, a posé ses valises à Maurice il y a sept ans. « A chaque fois que je voyage, c’est une partie de Maurice que j’emmène avec moi », laisse-t-il entendre. Il a déjà remporté un Tour de France à la voile sous le quadricolore. C’est dire tout le respect dont il jouit sur la course. Ainsi, valeur du jour, la team AISM, qu’il dirige, a remporté une victoire d’étape, ce qui la place en deuxième position, à 0,25 points de la BAE, leader depuis la première journée.
La première victoire d’AISM remonte à l’étape disputée à Abu Dhabi. Cette étape se dispute en régate, en trois manches. AISM se montre assez régulière, en enchaînant des places à l’issue des trois courses. En effet, en début de journée, Vincent Portugal se place quatrième. Deuxième in-port race, et l’équipage s’offre une victoire, avant de prendre la deuxième place dans la dernière épreuve.
La troisième manche était de loin la plus disputée, avec les deux leaders, AISM et BAE, trop occupés à se marquer l’un et l’autre, pour réaliser un bon départ. Mais AISM, qui compte également en son sein l’expérimenté Bernard Pacé, a réalisé un tour de force pour s’extirper de cette situation pour terminer deuxième et se rapprocher de BAE.
Le lendemain, avec ce léger retard (0,25 points), les choses ne pouvaient qu’aller mieux. Donc, départ à Abu Dhabi, arrivée à Dubaï, et une pole position pour AISM. Se profilait alors l’étape Dubaï-Ras Al Khaimah, signalant ainsi la mi-course. « Nous avons eu droit à un accueil assez sympa, avec des collaborateurs et des clients d’AISM qui nous ont vu passer la ligne en vainqueur. »
Mais la première place est loin d’être assurée. « Rien n’est fait, bien sûr, puisque le Tour d’Arabie à la voile n’est pas encore à sa moitié. Il reste beaucoup de milles à faire et de points à prendre, sachant que l’écart avec le second n’est que de 0,75 point », rappelle le Team Manager d’AISM. Maintenant, on attend le départ de l’étape qui verra les équipes naviguer de nuit.