Un homme d’une trentaine d’années habitant St-Julien, connu sous le sobriquet Chouchou et chauffeur de profession, a été trouvé coupable sous deux accusations de vol par le magistrat Azam Neeroa siégeant en cour criminelle intermédiaire. Les délits ont été commis l’année dernière, le 22 mai et le 10 août. Il a été aidé lors de ces forfaits par des complices.
L’accusé avait le 22 mai 2013 cambriolé un bureau de la SILWF situé à Deep-River. Après avoir pénétré par effraction dans le local, ses amis et lui ont fait main basse sur trois ordinateurs portables. La valeur du butin est estimée à Rs 70 000. Puis le 10 août suivant, il est entré dans une maison en construction à Clémencia, où quelques objets ont été emportés, dont un chauffe-eau et un four, le tout valant autour de Rs 21 000.
Annonçant le verdict, le magistrat a indiqué que ce sont les six antécédents de l’accusé qui pèsent dans la sentence. Pour lui, la gravité des délits commis par Chouchou et ses complices, de même que le fait que les articles volés n’ont pu être récupérés, requiert une peine d’emprisonnement.
Le magistrat a tenu compte des faits relatés par l’accusé à la police sur les deux cambriolages. Ainsi, il a dit à la CID de Bel-Air-Rivière-Sèche comment ses complices, un maçon et un laboureur tous deux de Camp-de-Masque-Pavé, et lui ont fait sauter le cadenas de la porte d’accès du bureau du SILWF avant de dévisser la porte en aluminium pour l’enlever.