Il ne cesse de monter en puissance et de confirmer tous les espoirs placés en lui. Le voltigeur de 16 ans Lambert Leclézio a en effet éclaboussé de tout son talent le Concours de Voltige International (CVI) 3 étoiles, tenu le week-end écoulé à Sydney. Il est monté sur la plus haute marche du podium, se permettant  le luxe de se qualifier pour les World Equestrian Games (WEG) prévus en septembre de l’année prochaine en Normandie. Une sacrée performance.
Lambert Leclézio a sorti une performance de haute voltige pour sa première participation en Australie, avec 7.207 pts au combiné devançant les Australiens Jamie Hocking (6.239 pts) et Zac Singlehurst (6.208) qui sont venus compléter le podium. Le Mauricien avait comme monture Tep Connor. Pour la petite histoire, le cheval initialement choisi pour la compétition, Casablanca, avait été éliminé au ‘Veterinary Check’ un jour avant. Il a sorti le grand jeu malgré ce petit handicap. « Le point du cheval compte pour 25% de la note totale. Il a su tirer son épingle du jeu avec brio. Sa monture, Casablanca boîtait un peu et de ce fait, il a dû se rabattre sur Tep Connor, qui demeure un choix par défaut mais qui s’est avéré payant », souligne le père, Bernard Leclézio.
C’est surtout ses belles prestations en juniors qui ont permis à Lambert Leclézio d’accéder directement au Senior 3 (la classe la plus élevée) pour ensuite faire une démonstration de ses talents. « Il s’est entraîné durant 15 jours à Canberra sous la houlette de Bronwen Lowe avant de mettre le cap sur Sydney », explique-t-il. À titre d’information, il y a trois épreuves dans la catégorie Senior : Le compulsoryTechnical Test (5 figures imposées mais dans un ordre d’exécution et selon une chorégraphie de son choix) et le free style (complètement libre, mais avec un minimum de 8 figures que les juges notent). Trois juges notent les voltigeurs (sur les aspects techniques & artistiques) et un note le cheval.
(une série de figures obligatoires et fixes).
Le talentueux voltigeur de Maurice a ainsi réalisé 7.039 pts en figures obligatoires, 7.154 en technical test et 7.428 en free style. L’objectif prioritaire de Lambert Leclézio était de se qualifier pour les World Equestrian Games en Normandie l’année prochaine. « J’ai atteint mon objectif. Je voulais me qualifier pour ces Jeux et pour cela, je me devais de réaliser les minimas (7). J’ai fait mieux et je suis très satisfait. Je me mettrai moins de pression lors des compétitions à venir mais cela n’empêche que je donnerai toujours le meilleur de moi-même », fait ressortir Lambert Leclézio en vrai professionnel.
Le père est également très fier de son petit protégé. « C’est une joie immense. Il s’améliore au fil des compétitions. Il a un gros potentiel et il va continuer à l’exploiter ».
Pour rappel, c’est la deuxième fois cette année que le jeune sportif fait retentir le ‘Glory to thee’ à l’échelon international après les Pays-Bas en avril dernier à Deurne. En Écosse, à Ecclesmann, il y a trois mois de cela, il avait pris la deuxième place à 0.07 pts du vainqueur. Toujours présent dans les grands rendez-vous, il est en train de laisser une empreinte indélébile sur cette discipline sportive artistique et esthétique. « Il est énorme. C’est notre fierté à nous. Lambert Leclézio est une assurance tout risque, la constance même. C’est un garçon très méthodique, méticuleux, soucieux du travail bien fait. Un vrai perfectionniste du haut de ses 16 ans », note avec beaucoup de joie, la présidente de la Mauritian Equestrian Sports Federation (MESF), Kim Gueho.
À noter que la voltige est une véritable gymnastique : beaucoup de mouvements sont inspirés de la gymnastique sportive et des agrès. Elle procure au voltigeur le sens de l’équilibre, de l’aisance et surtout une bonne assiette. Gymnaste accompli, Lambert Leclézio s’adonne à sa discipline de prédilection avec dynamisme et souplesse. Un phénomène qui n’a pas fini de faire parler de lui.