Le spécialiste de Vélo Tout Terrain (VTT), Cédric Passée, a créé la sensation mardi dernier en Inde (Kottur, Thiruvananthapuram) à l’occasion de la quatrième édition du MTB Kerala, édition 2016. Le coureur mauricien, qui ne s’attendait pas à réaliser une aussi belle performance, a fait honneur au quadricolore national. Il a bouclé les 39 km (5 tours du circuit) en 1 heure et 53 minutes environ, soit à une minute et 30 secondes derrière deux Népalais.
Cédric Passée est un coureur expérimenté qui a toujours bien figuré et qui a aussi remporté des courses à Maurice. Il avait à coeur de se rendre dans la Grande Péninsule pour vivre cette expérience des plus enrichissantes face aux meilleurs vététistes sur un parcours inédit. « C’est une expérience incroyable. Nous avons, Stephano Ollivier et moi-même, été bien accueillis, l’organisation était bonne et tout était réuni pour réaliser une belle performance », a fait ressortir Cédric Passée. Ce dernier affirme toutefois que ce n’était pas une partie de tout repos. « Les adversaires en face étaient costauds. J’ai dû m’employer à fond pour rester au contact. Mais une fois la course lancée, j’étais déjà dans mon élément. Je ne me suis pas posé de question et j’ai donné la pleine mesure de mes capacités. »
Véritable boute-en-train, Cédric Passée est avant tout un compétiteur né qui n’a pas peur du défi. « Il y avait un soleil de plomb et je dois dire que le parcours dans la forêt de Kerala était vraiment dur. Mais une fois qu’on y est, on profite également pour admirer le beau paysage qu’il y a autour. Le parcours était jalonné, pas trop technique. Parfois j’avais un peu l’impression qu’il y avait une certaine ressemblance avec Pétrin. J’étais à un moment au coude à coude avec le champion national indien qui bénéficie du parrainage de Specialized. Mais j’ai été en mesure de tirer mon épingle du jeu. Le tout était de rester concentré et vigilant jusqu’au bout. Chez les coureurs indiens, nombre d’entre eux faisaient partie de l’armée et physiquement, ils étaient vraiment au point. Mais j’ai quand même été en mesure de leur damer le pion. Arriver troisième de cette course très réputée était une surprise pour moi », nous-a-t-il confié.
Il est important d’indiquer que notre interlocuteur n’avait qu’une seule compétition dans les jambes avant d’attaquer le MTB Kerala. Il attend d’ailleurs avec impatience les prochaines échéances. « J’espère être sélectionné pour les Championnats d’Afrique de VTT qui auront lieu au Lesotho au mois d’avril. Il y a aussi de nombreuses courses au programme ou j’espère pouvoir me distinguer, à l’instar du Epic Tour et du Beachcomber Tour entre autres. Je suis motivé et j’ai envie de réaliser de belles choses », a-t-il conclu. Pour en revenir au Kerala 2016, Le malchanceux Stéphano Ollivier, qui luttait pour la cinquième place, a été victime d’une crevaison juste avant d’entamer le dernier tour et a été contraint à l’abandon.