Dimanche, la piste qui accueillera les championnats d’Afrique de VTT dans un mois a vu les premiers exploits de la présélection. Si on avait besoin d’une quelconque confirmation, c’est à Yémen, sur les différents parcours, qu’il fallait se trouver pour avoir une réponse.
Sur les 33,6 km de cross-country destinés aux seniors, Yannick Lincoln a démontré qu’il était bien le patron de la discipline. Déjà vainqueur la veille au contre-la-montre de Beau-Plan, il semblerait que son état physique ne se soit pas vraiment amoindri, à voir comment il a dominé la course. 1h49’53, loin devant Armand Lecourt et Fabrice Leclézio, deuxième et troisième en 1h51’36 et 1h58’02 respectivement.
Les vétérans ont aussi été de la partie, avec 22,4 km à parcourir. Patrick Piat s’est distingué dans cette catégorie, avec un temps de 1h27’54, devant son coéquipier Michel Mayer, deuxième en 1h30’58. Au troisième rang, on retrouve Nicholas Pougnet, en 1h41’21.
Le jeune Alexandre Mayer continue sa belle série en VTT. Invaincu depuis le début de la saison, il démontre qu’il a lui aussi l’étoffe d’un grand dans cette discipline. Son chrono sur la piste spéciale dessinée pour les petits est éloquent avec ses 20’41, alors que son dauphin, Samuel Rivet, arrive à 51’03. Rémi Gérard complète le podium en 53’05.
Les descendeurs étaient également de sortie dimanche. Sur la piste désormais réglementée UCI, ils ont pu s’en donner à coeur joie sur 1,8 km de descente. Cette compétition signait le retour d’Arnaud Li sur la scène locale. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a bien retrouvé ses marques.
Dans une bataille qui l’a opposé à Matthieu Marion, c’est ce dernier qui s’est imposé pour une seconde et six centièmes. En effet, Marion, déjà vainqueur il y a une semaine à Candos, continue de surfer sur sa belle vague, avec un chrono de 2’32”18 contre 2’33”24 à son poursuivant. Et Nicolas Clarisse, même s’il se retrouve loin des deux meneurs, signe malgré tout un temps de 3’24”24.
Chez les vétérans, on retrouve Clyde Lamport sur la plus haute marche du podium avec 2’57”50, loin devant Jack Lamb (7’53”54). Chez les juniors, la surprise se nomme Jason Mohun, vainqueur devant le prometteur Jain Mohesh. Si Mohun signe un chrono de 2’49”50, Mohesh se retrouve assez loin avec ses 3’17”15.