La présidente du Bhojpuri Speaking Union (BSU) Sarita Boodhoo et le président de la Government Hindi Teachers Union Suttyhudeo Tengur ont reçu le « Vishva Hindi Samman » International Hindi Award pour leur contribution à la promotion et à la propagation de la langue hindie à Maurice. C’était à l’occasion de la neuvième conférence internationale sur l’Hindi qui a eu lieu du 22 au 24 septembre à Johannesbourg en Afrique du Sud. Dans une déclaration au Mauricien, Sarita Boodhoo affirme être honorée de cette reconnaissance. Pour sa part, Suttyhudeo Tengur estime qu’elle ajoute une responsabilité additionnelle à sa tâche.
« Je suis très honorée », affirme Sarita Boodhoo dans une déclaration au Mauricien. Pour elle, l’obtention de cet award est une reconnaissance du travail qu’elle a accompli des années durant. Mme Boodhoo, qui se consacre aussi depuis de très longues années à la revalorisation de la culture, de la langue et des locuteurs du bhojpuri, soutient qu’elle voit la promotion et la propagation des langues dans une plus grande perspective. « Ceci se fait dans un cadre socioculturel où la langue apporte une interaction entre les hommes. L’hindi est une langue d’amour et d’estime », dit-elle.
Sarita Boodhoo a longtemps travaillé sur la promotion de la langue hindie. D’ailleurs, elle a été la conseillère pour l’institution du World Hindi Secretariat (WHS) à Maurice, à la fin des années 90.
Par la suite, elle a continué à faire la promotion de l’hindi en lançant le Jan Vani, un hebdomadaire d’actualités. Le journal de 24 pages a, affirme-t-elle, paru de 2001 à 2007. Elle y a écrit des centaines d’éditoriaux et de reportages sur de nombreux sujets sur tous les aspects de la vie.
« C’est une reconnaissance du travail que nous avons effectué pour la promotion de l’hindi », affirme, pour sa part, Suttyhudeo Tengur, qui rappelle que le syndicat des enseignants de l’hindi dispose d’un journal mensuel en hindi Akrosh (NdlR : colère). Cette publication existe depuis dix ans, fait-il ressortir. Il ajoute que la GHTU a aussi son site internet en hindi. « Sa rekonpans-la donn nou enn responsabilite adisyonel pou nou fer nou travay mie », déclare-t-il au Mauricien.
C’est la ministre d’État indien pour les Affaires étrangères Preneet Kaur qui leur a remis l’award en présence de l’ancien ambassadeur d’Inde à Maurice, Madhusudan Ganapathi, Secretary for west du gouvernement indien.
Sarita Boodhoo et Suttyhudeo Tengur font partie des 40 personnalités récompensées pour leur travail dans le cadre de la promotion de l’hindi dans le monde.
La délégation mauricienne à cette conférence internationale était dirigée par le ministre des Arts et de la Culture. Mookhesswur Choonee était entre autres accompagné de son conseiller culturel Rajnarain Guttee également président du Hindi Speaking Union, de la secrétaire générale de la World Hindi Secretariat, Poonam Juneja. M. Choonee a pris la parole à l’ouverture et à la clôture de la conférence dont le thème phare était : « Bhasha Ki Asmita Aur Hindi Ka Vaishwik Sandarbh » (NdlR : The importance of language and the international status of hindi). L’organisation des World Hindi Conferences a commencé en 1975. La première avait eu lieu du 10 au 12 janvier à Nagpur. Maurice en a accueilli deux : celles de 1976 et de 1993.