Photo d'archives

« Le Metro Express est un projet bâclé depuis de début dans la même veine que le centre multisports de Côte d’Or qui s’avère être un éléphant blanc ». C’est ce qu’estime le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval.

Il poursuit : « J’avais dit dès le départ que ce serait un miracle si le Metro Express entrait en opération commerciale avant le 1er janvier. Deuxièmement, L&T est en retard et aux termes du contrat conclu avec les autorités mauriciennes, il aurait payé une amende d’un million de roupies par jour. Ensuite, il faut reconnaître que le Metro Express a été un projet bâclé depuis le début tant dans son concept que dans son exécution. En termes de concept, le Metro Express sera un fardeau pour les usagers de la route que ce soit à Beau-Bassin ou à Quatre-Bornes. Dans certaines régions névralgiques, il aurait dû y avoir des pilotis afin de ne pas gêner le trafic routier. Je constate que le ministre Nando Bodha n’a pas dit la vérité du début à la fin. Il avait dit à l’époque que le certificat d’ITALCERTIFER allait être livré dans quelques jours. Comment aurait-on pu croire qu’une agence de réputation internationale allait donner un certificat de sécurité alors que les travaux ne sont pas encore complétés sur la ligne Rose-Hill/Port-Louis ? Les policiers doivent assurer la sécurité des rails 24 heures sur 24 aux frais des contribuables. D’autres projets ont aussi été bâclés, notamment la route Verdun et le pont A1-M1. On comprend aujourd’hui pourquoi il a été transféré de son ministère. »