L’édition 2015 de Lakka Lakka, qui depuis 2012 aide les jeunes à développer leurs talents, a démarré en mars dernier. Cette initiative de quelques expatriés mauriciens bénéficie de la collaboration des ministères des Arts et de la Culture, et de la Jeunesse et des Sports, ainsi que de la haute commission sud-africaine et de l’Assemblée régionale de Rodrigues. Après un atelier de travail visant à renforcer les capacités des participants, ceux-ci ont eu l’occasion de faire montre de leurs talents lors d’une prestation au Théâtre Serge Constantin, vendredi dernier.
Le jury a ainsi sélectionné Christopher Jules, Jeshna Amboule et Daren Soorah dans la catégorie danse ; Freddy Rock pour le slam ; et Gregory Augustin, Aurélie Bontemps, Ludovic Hyacinthe, Jeannice Zamir et Rick Simiette pour le chant. Les sélectionnés des deux premières catégories auront l’occasion de suivre un stage d’un an à l’Art Academy, sous la direction d’Anna Patten, alors que ceux de la troisième catégorie seront pris en charge par Mario Armel. Une fois la formation complétée, ceux qui ont le potentiel auront la possibilité d’enregistrer leurs morceaux.
Lakka Lakka, rappelle la coordinatrice Meeta Chundunsingh, est un programme axé sur le renforcement des capacités et l’autodiscipline. L’idée est de donner aux jeunes les outils nécessaires pour se prendre en charge et préparer leur avenir. Dans cette optique, les jeunes ont été aussi exposés à l’entrepreunariat. Outre la musique et la danse, les participants – 350 au départ – ont eu l’opportunité d’apprendre les rudiments du photojournalisme et de la réalisation de documentaires. Ce programme inclut également des participants de Rodrigues.