Ancienne circonscription du Premier ministre, Pravind Jugnauth, et ex-bastion d’Arvin Boolell, où il sera resté 27 ans, Vieux-Grand-Port/Rose-Belle connaît un développement à deux vitesses. Il y a d’une part la partie centre de la circonscription, allant de Nouvelle-France à New-Grove, et la partie côtière, s’étendant de Rivière-des-Créoles à Quatre-Sœurs. Le projet de développement d’un Business Park à Rose-Belle avait été mis en veilleuse lorsque l’alliance MMM/MSM avait perdu les élections en 2005. Relancé en 2014, il abrite un bâtiment de Landscope qui peine à attirer des locataires. Entre-temps, le “business gateway” de Mon Trésor, un peu plus loin, risque de lui faire de l’ombre.
La circonscription No 11 s’étend de Nouvelle-France à Quatre-Sœurs, en passant par Bananes, Saint-Hubert, Cluny et Bambous-Virieux, entre autres. Pravind Jugnauth y a été élu en tête de liste en 2000, avant de chuter en 2005. Depuis, il a migré au No 8 (Moka/Quartier-Militaire). De son passage dans la circonscription, on retiendra surtout son projet de mettre en place la cybercité du sud à Rose-Belle. Mais le projet a été mis au frigo lorsque l’alliance MSM/MMM a perdu les élections en 2005. Même la petite gare à côté du marché de Rose-Belle est restée fermée pendant de nombreuses années parce qu’elle portait son empreinte.

Le retour du MSM au pouvoir en 2014 a permis de relancer l’idée d’un Business Park dans le sud. D’ailleurs, Landscope Mauritius y a construit un grand bâtiment de plusieurs étages pour servir de vitrine à ce développement. Mais à ce jour, le bâtiment est toujours fermé, faute de locataires. En mettant en place ce projet, ce sont surtout les activités autour de l’aéroport qui étaient visées. Mais le temps ne pardonne pas, car entre-temps, le groupe Omnicane a lancé son projet de Smart City Mon Trésor, qui comprend également un “business gateway” pour les activités autour de l’aéroport. Les habitants de la circonscription, qui ont ainsi attendu le développement pendant de nombreuses années, ont dû se contenter de l’ouverture d’un Shopping Mall…

Autrement, sur le plan social, la partie côtière de la circonscription demeure une région quelque peu délaissée, avec des poches de pauvreté. Les pêcheurs sont particulièrement remontés contre le ministre de tutelle sortant, Prem Koonjoo, député de la circonscription, qui, selon eux, n’a pas été à leur écoute. « Les gouvernements, ça change, mais pour les pêcheurs, il n’y a jamais rien. Nous sommes toujours en train de nous battre. Il y a de gros problèmes par ici, où en période de pluie, la mer devient boueuse. Et on doit rester à terre parfois pendant plusieurs semaines. Mais cela ne compte pas pour les allocations de mauvais temps. Nous pensions qu’un ministre de la Pêche dans la circonscription aurait pu comprendre cela, mais il n’en a rien été. D’ailleurs, on peut se demander s’il se préoccupait des pêcheurs. »

Même dans la partie centrale, des villages comme Bananes, Cluny ou Saint-Hubert sont aussi des oubliés du développement. Certains se contentent tout de même des prestations sociales du gouvernement, même si leurs régions n’ont pas connu de grands changements. « La pension de vieillesse a augmenté, il y a eu le salaire minimum, l’éducation tertiaire gratuite… On ne peut dire que le gouvernement n’a pas fait de bon travail. Pour ce qui est du développement, ça va venir. C’est pour cela qu’il nous faut un deuxième mandat », affirme un sympathisant orange. La question qui taraude également les électeurs du No 11, c’est de savoir si Arvin Boolell va revenir au bercail après avoir été élu à Quatre-Bornes lors de la partielle de décembre 2017. Il a en effet été élu à Vieux-Grand-Port/Rose-Belle en six occasions, soit pour les élections de 1987, 1991, 1995, 2000, 2005 et 2010, avant de chuter en 2014.


Alain Auriant (Travailleur social et habitant de Rose-Belle) :
« Il nous faut des députés de proximité »

Comment trouvez-vous la circonscription No 11 aujourd’hui ?
C’est une circonscription où il y a un développement à deux vitesses. Si vous regardez dans le centre de Rose-Belle, il y a un grand Shopping Mall, des magasins… Mais à l’intérieur, il y a des poches de pauvreté qui sont souvent ignorées. Moi-même je suis actif à Résidence Bethléem, où il y a des familles qui vivent dans des conditions très difficiles. Et il y a d’autres endroits comme cela, qu’on ne voit pas, parce qu’on a tendance à les mettre de côté. De même, je pense que le profil sociologique de la circonscription a évolué au fil des ans. Avec les résidences et autres cités qui ont été construites, il y a des personnes venues d’ailleurs, dont beaucoup de Rodrigues, qui habitent la circonscription. Je me demande si la circonscription est toujours à prédominance hindoue, comme on veut le faire croire. Il faut que toutes les composantes de la population soient représentées aux élections.

Que souhaitez-vous pour la circonscription ?
J’aimerais voir des députés de proximité. Souvent, quand des personnes sont élues, elles ne se préoccupent plus de ce dont la population a besoin. Les députés auraient dû être plus présents sur le terrain afin de connaître la réalité des gens et la faire remonter au gouvernement. Ils ne devraient pas se contenter d’aller chez les agents politiques. De plus, ils auraient pu aider à mettre en place une plateforme pour combattre le problème de la drogue, qui détruit notre jeunesse. Nous sommes en état d’urgence concernant ce fléau. J’espère que je vais voir un vrai plan pour combattre cela dans un programme électoral.

Qu’attendez-vous des prochaines élections ?
J’espère que nous aurons des candidats intelligents, qui privilégieront la proximité et qui seront disponibles quand nous irons frapper à leurs portes. Le pays a besoin de personnes qui sont sans barrières et qui ne disent pas qu’elles sont toujours pressées lorsque vous les rencontrez sur le terrain. Je ne dis pas qu’il faut écouter toutes les palabres, mais au moins, il faut rester en contact avec la réalité des gens. Souvent, nous avons l’impression que chacun est à ses propres affaires et qu’ils se préoccupent plus de ce qu’ils peuvent gagner que de ce qu’ils peuvent donner.


Circonscription No 11
Vieux-Grand-Port/Rose-Belle
Nombre de votants : 43 824

Quatre Sœurs Government School (2 528)
Grand Sable Government School (1 614)
Sainte Cécile Roman Catholic Aided School (1 136)
Bois des Amourettes Government School (1 426)
Notre Dame du Grand Pouvoir Roman Catholic Aided School (2 146)
Rivière des Créoles Government School (2 422)
Saint Hubert Government School (2 038)
Le Jardin Social Welfare Centre (297)
Cluny Government School (1 188)
Bananes Village Hall (550)
D. Basant Rai Government School (3 544)
Notre Dame du Refuge Roman Catholic Aided School (1 509)
Dookhee Gungah Government School (3 583)
Mare Chicose Village Hall (162)
Rose Belle (South) Government School (3 821)
Seegolam Torul Government School (2 749)
Rose Belle (North) Government School (3 098)
Union Park Government School (2 072)
Farmers Services Centre (2 125)
Nouvelle France Government School (2 577)
Mahatma Gandhi Secondary School (3 239)