- Publicité -

Afrasia Bank : Le CEO Malachy Mc Allister nie avoir démissionné

Dans un communiqué, l’ex-CEO affirme « n’avoir jamais informé la Banque, ni oralement ni par écrit, de sa démission et encore moins pour des « raisons personnelles » »

- Publicité -

AfrAsia Bank se retrouve au centre d’une nouvelle turbulence avec la contestation de celui qui était son CEO, jusqu’à mardi dernier. Il affirme dans un communiqué adressé au Mauricien, hier, n’avoir jamais démissionné de son poste contrairement à la teneur du communiqué du Board de cette banque de mardi signé par le président intérimaire, Jean-Raymond Rey , à l’effet que « The board of Afrasia Bank Limited has accepted the resignation of Malachy Mc Allister as the Bank’ Chief Executive Officer, effective 27 June 2022 »

Dans sa réplique sous forme d’un « communiqué from Mr Malachy McAllister regarding his alleged resignation from Afrasia Bank », celui qui est en poste depuis le 3 décembre 2021, « denies that he ever resigned from his role.  He never either orally or in writing informed the Bank that he was resigning and even less for ‘personal reasons’ »

Au contraire, l’ex CEO irlandais affirme que: « Afrasia Bank abruptly and wrongfully terminated Mr McAllister’s employment ». Il explique que cela s’est passé lorsqu’il a informé « the Bank that he was deeply unhappy with the current state of affairs at Board level and that if solutions to the problems he faced with the Board could not be found, he did not see himself continuing in his role. »

Dans ce contexte, M. Mc Allister explique avoir proposé d’engager des pourparlers avec la banque pour discuter de ce qu’était une éventuelle sortie, sous réserve que les parties parviennent à un accord commun au sujet de son départ, y compris sa rémunération. « Those discussions never took place and the Bank immediately announced that Mr McAllister had resigned, which he never did », ajoute-t-il.

Avec cette version des faits très explicite, la décision du board d’avoir accepté la démission du banquier effective au 27 Juin 2022 alors qu’il affirme ne pas l’avoir fait est embarrassante pour une banque et un conseil d’administration secoué par de nombreuses turbulences depuis 2015 avec les départs successifs de James Benoit et de Ben Padayachy.
Sanjiv Basin qui a été nommé CEO en 2015 a lui aussi failli être victime du conflit des divisions au Board d’AfrAsia Bank entre les parties mauricienne (IBL) et canadienne (Bank of Canada) en février 2020 quand sa tête était mise à prix. S’il a pu se maintenir en poste, en revanche le Chairman du conseil d’administration de l’époque Jean de Fondaumière avait dû soumettre sa démission le 22 juillet 2020 à la suite de relations conflictuelles avec certains membres du board dans une ambiance « de guerre de tranchées ».

Le Company Secretary de l’époque avait aussi soumis sa démission alors qu’il était en poste depuis six mois seulement. Mais il avait demandé au board d’instituer une enquête indépendante sur un des directeurs de la banque qui ferait « la pluie et le beau temps.»
Ainsi le 5 septembre 2020, dans le sillage des conflits au sein du conseil d’administration d’AfrAsia Bank, la Banque de Maurice a brandi des menaces de sanctions à l’encontre de l’établissement bancaire et avait exigé le départ de tous les directeurs et un sixième membre du board avait suivi après un vote des actionnaires. Finalement Sanjiv Bhasin, mis à la retraite le 1er mars 2021 a été remplacé par Thierry Valet jusqu’au recrutement de Malachy McAllister le 3 décembre 2021.

Thierry Vallet, Founder Executive et General Manager, qui a été nommé CEO par interim en remplacement de McAllister selon le communiqué d’AfrAsia Bank Ltd, mettant l’accent sur le fait que « Thierry has the full support of the Board of Directors and Management Team to shoulder his responsibility and ensure business continuity » tout en remerciant Malachy « for his contribution during his tenure at the Bank and wish him well for the future».
Jusqu’à nouvel ordre ou une intervention de la Banque de Maurice, AfrAsia Bank se retrouve à sa tête avec deux responsables par  intérim  aux deux postes majeurs de la Banque.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour